/news/homepage

Une usine à chiots ou de vrais chiens errants?

LCN

Des défenseurs des droits des animaux accusent le propriétaire de 200 chiens de Saint-Paul-de-la-Croix dans le Bas-du-Fleuve d'exploiter une usine à chiots et de ne pas fournir les soins appropriés à ses bêtes.

Ces deux militantes dénoncent et critiquent la façon de faire d’André Desjardins, le propriétaire des chiens. Elles souhaitent plus de sévérité dans les lois et espèrent que ce seront des organismes comme Anima-Québec ou la SPCA qui interviendront chez M.Desjardins. D'ailleurs, la SPCA aurait tenté d'entrer en contact avec André Desjardins, mais aurait été intimidée.

Quant au propriétaire des chiens, il maintient ne pas exploiter une usine à chiots et affirme qu’il a toujours 150 chiens errants à donner, mais qu’il compte garder 50 bêtes. De plus, il soutient ne pas maltraiter ses animaux.

Dans la même catégorie