/finance/homepage

Les 25 meilleurs emplois commentés (Partie 2)

TVA Nouvelles

No 13 : Podiatre (médecin spécialiste dans les soins des pieds)

Nom : Charles Faucher, 42 ans

√ Pratique la podiatrie depuis près de dix ans. Fondateur de la Clinique podiatrique de Brossard en 2004.

Salaire annuel : de 65 000 $ à 400 000 $

« C’est à mon avis la plus belle des professions parce qu’on parvient à soulager très rapidement nos patients. On travaille en équipe, en aidant notamment les autres médecins du réseau. »

Avantage : profession valorisante et rare dans le domaine de la santé

Inconvénient : les coûts élevés de l’équipement

Note : 75,5 %

No 14 : Notaire

Nom : Julie Bourgeois, 29 ans

√ Notaire à son compte depuis 2005.

Salaire annuel : de 38 000 $ à 100 000 $

« Ce que j’aime le plus de ce métier, c’est qu’il me permet de jumeler mon côté juriste à mon côté entrepreneur. J’adore la vision du droit en tant que notaire parce que c’est une vision de prévention. On aide les gens à prendre les bonnes décisions légales les concernant. »

Avantage : la possibilité d’aider les gens à faire de bons choix

Inconvénient : l’absence de marge d’erreur

Note : 75,5 %

No 15 : Actuaire

Nom : Nicolas Beaupré, 35 ans

√ Actuaire depuis 12 ans chez Axa Canada, directeur de l’actuariat des assurances dommages chez Assurance Banque Nationale.

Salaire annuel : de 33 000 $ à 125 000 $

« Ce qui est formidable dans ma profession, c’est qu’on peut appliquer les mathématiques à la vraie vie. L’actuariat permet de faire parler les chiffres pour analyser des situations réelles, comme les analyses de risque. C’est très stimulant. »

Avantage : la combinaison des mathématiques et des affaires

Inconvénient : pas de place à l’erreur

Note : 75,5 %

No 16 : Conseillère en management

Nom : Francine Ruel-Héroux, 57 ans

√ Ingénieure de formation, conseillère en management depuis plus de 25 ans

Salaire annuel : de 48 000 $ à 75 000 $

« J’aime écouter les entrepreneurs et les aider à trouver des solutions à leurs problèmes et à mieux performer. »

Avantage : la diversité des défis

Inconvénient : la dépendance aux cycles économiques

No 17 : Psychologue et métiers connexes

Nom : Russel Calvert, 60 ans

√ Enseignant et psychologue clinicien depuis 1985 à Saint-Lambert.

Salaire annuel : de 48 000 $ à 85 000 $

« Mon premier salaire, c’est quand je me couche le soir et que je pense que la vie de quelqu’un est devenue plus belle parce qu’il m’a rencontré aujourd’hui. »

Avantage : l’accompagnement des gens sur le chemin du bonheur

Inconvénient : l’administration des dossiers

No 18 : Coroner

Nom : Jacques Ramsay

√ Médecin de famille, exerce la profession de coroner depuis trois ans. Réalise 200 enquêtes sur des décès tous les ans.

Salaire annuel : de 65 000 $ à 125 000 $

« C’est un métier où il y a une grande liberté car nous sommes impartiaux et indépendants. On a la chance d’avoir du temps pour aller au fond des choses et réfléchir à des solutions. »

Avantage : la liberté d’action et l’indépendance

Inconvénient : le côté triste d’enquêter sur des causes de décès

No 19 : Architecte paysagiste

Nom : Stéphane Masson, 38 ans

√ Dirige son entreprise établie à Saint-Bruno-de-Montarville depuis 1992.

Salaire annuel : de 28 000 $ à 75 000 $

« Être architecte paysagiste permet de réaliser les rêves de nos clients. En ce sens, c’est très valorisant. Pour moi, c’est une passion. »

Avantage : la satisfaction du travail accompli

Inconvénient : les aléas de la météo qui perturbent les échéanciers

No 20 : Vétérinaire

Nom : François Craig, 55 ans

√ Spécialiste des petits animaux, il dirige la clinique vétérinaire de Saint-Louis, à Montréal, depuis 30 ans.

Salaire annuel : de 38 000 $ à 125 000 $

« Le métier est passionnant et compte plusieurs facettes que j’aime : la science, les animaux, la chirurgie, la pharmacie et la biologie. »

Avantage : la diversité des tâches

Inconvénient : le fait que la diversité des tâches rende difficile la spécialisation

No 21 : Ergothérapeuthe

Nom : Laurent Taïeb, 34 ans

√ Diplômé en 1998, pratique à Montréal depuis quatre ans. Spécialiste en réadaptation des personnes accidentées du travail.

Salaire annuel : de 33 000 $ à 65 000 $

« C’est un métier complet qui permet d’être proche des patients et d’améliorer leur vie quotidienne. »

Avantage : le contact positif avec les patients

Inconvénient : les difficultés d’accès aux milieux de travail des patients

No 22 : Contrôleur aérien

Nom : Gilles Burns, 45 ans

√ Contrôleur aérien au Centre de contrôle de Montréal depuis 1982

Salaire annuel : de 43 000 $ à 100 000 $

« Je tire une grande satisfaction de gérer le flot de tous les vols transportant des passagers à destination des plus importantes villes partout dans le monde. »

Avantage : beaucoup de responsabilités

Inconvénient : les horaires aléatoires

No 23 : Physiothérapeute

Nom : Isabelle Duchesne, 37 ans

√ Diplômée en 1992, spécialiste en thérapie manuelle. Copropriétaire de la clinique Kinatex Rosemont à Montréal.

Salaire annuel : de 38 000 $ à 75 000 $

« J’aime travailler manuellement en apportant des soins qui sont tangibles tout en ayant l’occasion de développer des relations personnelles avec mes patients. »

Avantage : travail physique et varié où l’on observe des résultats concrets

Inconvénient : en vieillissant, le travail devient plus difficile physiquement

No 24 : Optométriste

Nom : Caroline Poitras, 35 ans

√ Diplômée depuis 2005, exerce à la clinique de son père, Luc Poitras, à Joliette.

Salaire annuel : de 38 000 $ à 65 000 $

« C’est très stimulant car on aide nos patients de manière tangible. Ça permet d’œuvrer en médecine sans subir les inconvénients du monde médical, comme les gardes et les horaires. »

Avantage : la relation d’aide

Inconvénient : la difficulté d’expliquer à un patient que sa condition ne lui permet pas d’escompter une guérison complète

No 25 : Ingénieur minier

Nom : Denis Bellemarre, 48 ans

√ Ingénieur minier depuis 1983. À l’emploi de la Société Mines Richmond depuis plus de deux ans.

Salaire annuel : de 33 000 $ à 85 000 $

« Je ne voulais pas un emploi de bureau parce que j’aime suivre de manière concrète le développement des projets et travaux. »

Avantage : beaucoup de responsabilités dans les opérations

Inconvénient : beaucoup de voyages à l’extérieur des grands centres