/news/homepage

Le gouvernement accroîtra la surveillance

LCN

Le gouvernement Harper surveillera plus étroitement les prédateurs sexuels et les détenus violents lorsqu'ils sont libérés d'office ou sous condition.

Le ministre de la Sécurité publique, Stockwell Day, a annoncé un projet pilote de surveillance électronique au moyen d'un bracelet, attaché à la cheville, muni d'un GPS.

À partir du mois prochain, jusqu'à 30 contrevenants, considérés à risque en Ontario, seront surveillés. Si, par exemple, un individu ne respecte pas son couvre-feu ou se trouve dans un endroit où il ne devrait pas être, une alarme se déclenchera au réseau de surveillance.

Si le projet de 600 000 dollars est concluant au bout d'un an, il pourra être étendu au reste du Canada.