/news/homepage

Les infirmières furieuses contre Québec

TVA Nouvelles

Les médecins ayant accepté de travailler dans les cliniques de grippe obtiennent des primes et des forfaits additionnels, selon ce qu’a appris le Réseau TVA.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la cinquantaine de cliniques de grippes mises sur pied pour freiner la propagation du H1N1, Québec accorde aux médecins qui y travaillent un supplément de 10% pour les actes médicaux posés le soir et la nuit.

À cela s’ajoutent des montants forfaitaires établis en fonction de la disponibilité du professionnel de la santé.

Pour un médecin de garde disponible le jour, Québec accorde 56 dollars. Pour le soir, la nuit et la fin de semaine, le montant est majoré de 10%. Un médecin de garde sur place touche quant à lui une rémunération complémentaire de 95 dollars.

Grogne chez les infirmières

La rémunération complémentaire irrite les infirmières. La présidente du Syndicat de l’hôpital de Chicoutimi, Martine Côté, ne comprend pas comment le gouvernement peut agir de la sorte.

«C'est deux poids, deux mesures, déplore Mme Côté, parce que la FIIQ avait tenté de négocier avec le gouvernement, pour les infirmières qui vaccinaient, des conditions facilitantes. Ça avait été une fin de non-recevoir immédiate.»

Mais pour la Fédération des omnipraticiens, les médecins ne s’enrichissent pas avec ces mesures. Son président-directeur général, Louis Godin, pense qu'il s’agissait de maintenir un équilibre.

«(L’idée) n'était pas de payer le médecin plus cher pour ce qu'il allait faire dans une clinique de grippe, explique-t-il. C'était de s'assurer que ce qu'il gagnait était l'équivalent de ce qu'il aurait pu gagner s'il avait travaillé dans une clinique sans rendez-vous qui était très achalandée»

Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, fait valoir que ces mesures ne représentent pas des dépenses supplémentaires pour le système de santé. «C'est de l'argent qui de toute façon aurait été dépensé pour des consultations en bureau puis là c'est dépensé pour des consultations en cliniques de grippe», a-t-il laissé tomber.