/news/homepage

Une fillette coincée sous une voiture échappe à la mort

LCN

Une fillette de 2½ ans, qui s'est retrouvée coincée sous la voiture de sa mère, ce matin, s'en tire, presque par miracle, à peu près indemne.

Cela s'est passé vers 7 h, ce matin, dans le quartier Saint-Jean-Chrysostome, de Lévis. La mère reculait sa fourgonnette pour la sortir d'un abri temporaire et la petite Marianne, qui devait se tenir à l'écart, s'est approchée. La mère ne l'a pas vue et elle l'a renversée.

La fillette s'est retrouvée coincée sous la roue arrière droite. Le père, aidé de voisins et d'un camelot qui était de passage ont tenté de pousser la fourgonnette pour dégager la petite victime, mais en vain : l'entrée, qui est en pente, était glacée et, dans l'énervement, on ne s'est pas rendu compte que le frein à main de la fourgonnette était actionné.

Le père a alors eu l'idée de pousser la fourgonette avec une autre voiture. Après un premier essai «en douce» infructueux, le camelot Philippe Morin, un étudiant de l'Université Laval qui réside à Saint-Isidore, s'est reculé de 1,5 m, puis, de 3 m pour foncer deux fois dans l'arrière de la fourgonnette avec sa petite voiture. C'est le dernier essai qui a permis de faire avancer la fourgonnette et de dégager l'enfant.

Inconsciente, lorsqu'on l'a retirée de sous la fourgonnette, la petite Marianne est revenue à elle-même peu de temps après. On l'a conduite à l'Hôtel-Dieu de Lévis, puis, au CHUL, où les examens ont révélé qu'elle n'avait subi aucune blessure grave : que des contusions. Elle va demeurer quelque temps à l'hôpital pour fins d'observation, sans plus.

En fin de journée, Harold Couturier, le père de Marianne, tenait à remercier Philippe Morin pour son geste qui a, dit-il, sauvé la vie de sa fille, en même temps que celles du reste de la famille. «Cela aurait été la fin de ma vie, de perdre un enfant» expliquait-il, ému.

Quant aux dommages à sa voiture, Philippe Morin ne s'en formalise pas trop. Il explique que, dans le contexte, ne voyant que les deux pieds de l'enfant qui dépassaient de la fourgonnette, l'état de sa voiture était le dernier de ses soucis.

(TVA Nouvelles)