/news/homepage

Labeaume rêve de vin et de carrousel

TVA Nouvelles

S’il n’en tient qu’au maire Régis Labeaume, Québec pourrait bientôt être équipée d'une grande roue et d'un carrousel, en plus d’accueillir la première édition nord-américaine de Bordeaux fête le vin.

En visite à Bordeaux, en France, le maire de Québec a évoqué un projet de grande roue et de carrousel comme en comptent de nombreuses grandes villes françaises.

«J'ai quelqu'un du privé qui regarde si ça peut être rentable, a-t-il révélé samedi. Ça nous prendrait un mécène qui nous achète l'équipement et nous l'amène, et nous on l'opère (...) En tout cas si quelqu'un veut prendre le risque, on va l'aider.»

Le carrousel pourrait être installé à Place d'Youville, entre la patinoire et le stationnement. «On est parti avec votre fontaine, alors on peut bien partir avec votre carrousel, c'est pas bien compliqué pour nous», a lancé le maire Labeaume en référence à la fontaine de Tourny qu'a ramenée à Québec Peter Simons, propriétaire des magasins qui portent son nom, en guise de cadeau pour le 400e de la ville. Cette fontaine est depuis installée devant le Parlement. Or c'est sur la même place de Tourny que se trouve le carrousel de Bordeaux, qui n'est toutefois pas à vendre.

Quant à la grande roue, M. Labeaume en imagine une du genre qu'on retrouve à Place Vendôme, sur les Champs Élysées, à Paris. Pour l'installer, il privilégierait les terrains face au Parlement ou encore l'Espace 400e.

«C'est très beau et très attractif», a estimé le maire, précisant que les deux équipements pourraient très bien fonctionner en hiver.

Une fête du vin à Québec?

Les maires Régis Labeaume et Alain Juppé ont entrepris de sérieuses démarches afin d'amener à Québec, en septembre 2012, une réplique de Bordeaux fête le vin, qui soulignerait les 50 ans de jumelage entre les deux villes.

Ce premier Bordeaux fête le vin à se tenir en Amérique du Nord aurait lieu dans la deuxième semaine de septembre, en même temps que le Protours, qui amène à Québec les meilleurs cyclistes au monde.

Le tout coïnciderait également avec un grand rassemblement, à Québec, des négociants et des propriétaires de vignobles de France et de Californie. On organiserait également, dans le Vieux-Port, des Épicuriales semblables à celles de Bordeaux. Il s'agit d'un village éphémère de restaurants où les gens peuvent goûter aux spécialités des meilleures tables pendant deux semaines, dans une ambiance festive.

«On peut fêter le jumelage de 10 000 façons, mais j'aime autant le faire d'une façon qui rapporterait à Québec», a souligné avec enthousiasme le maire Labeaume, qui dirige une mission économique à Bordeaux jusqu'à mercredi.

Concernant Bordeaux fête le vin à Québec, des discussions ont été entreprises ces derniers jours avec Alain Juppé, maire de Bordeaux et ex-premier ministre français, à qui le projet a également beaucoup plu, selon M. Labeaume. Les offices de tourisme des deux villes, les dirigeants des grands crus et l'organisateur de Bordeaux fête le vin sont également dans le coup.

À Québec, une quarantaine de producteurs seraient présents pour présenter leurs produits. «Je vois très bien ça à Espace 400e ou dans ce coin-là, il faut voir, a avancé M. Labeaume. Mais quand j'ai lancé l'idée, tout le monde a adoré.»

Régis Labeaume a été reçu vendredi soir pour le prestigieux diner de la Fête de la fleur. «J'étais avec M. Cruz qui est le grand commandeur, et Sylvie Cazes, qui est la présidente de l'Union des grands crus de Bordeaux (et conseillère municipale aux côtés d'Alain Juppé), a-t-il noté. Ils ont aimé l'idée, car, pour eux, le Québec c'est un excellent marché (...) et ils font de très bonnes affaires avec la Société des alcools du Québec.»

Comme le tout se tiendrait dans la deuxième semaine de septembre, «la dernière où tout le monde se permet un petit week-end de vacances, alors je pense que ça attirerait beaucoup de monde», a avancé M. Labeaume.

(Agence QMI)