/news/culture

Lindsay Lohan retourne en prison

TVA Nouvelles

Lindsay Lohan a été menottée et mise en état d’arrestation vendredi en cour à Beverly Hills pour avoir contrevenu aux termes de sa probation en échouant à au moins un test antidopage.

La juge Elden Fox lui a refusé le droit de payer une caution pour jouir d’une liberté provisoire. L’actrice sera emprisonnée au Century Regional Detention Facility à Lynwood, en Californie, jusqu’à sa prochaine audience, prévue pour le 22 octobre.

Lindsay Lohan n’a fait aucun commentaire avant d’être menottée et escortée à l’extérieur de la cour pour prendre la route de la prison.

La magistrate avait lancé un mandat d’arrestation contre la starlette de 24 ans et avait révoqué son ordonnance de probation le 20 septembre dernier, soit trois jours après que Lindsay Lohan eut admis sur son compte Twitter qu’elle avait échoué à son plus récent test de drogue.

«Malheureusement, j’ai bel et bien échoué à mon plus récent test de drogue (…). Il s’agit évidemment d’un pas en arrière, mais je prends la responsabilité de mes actes et je suis prête à faire face aux conséquences», avait-elle expliqué le 17 septembre dernier.

Aux dernières nouvelles, Lindsay Lohan aurait été déclarée positive à la cocaïne lors d’un premier dépistage. Elle aurait également été déclarée positive à un dérivé d'amphétamine à une autre occasion, contrevenant ainsi aux termes de sa probation.

À son arrivée à la cour, Lindsay était accompagnée de sa mère, Dina Lohan, ainsi que de son avocate, Shawn Chapman Holley. Son père s’est également déplacé pour l’audience. En juillet dernier, Lindsay Lohan avait écopé de 90 jours de prison pour avoir contrevenu aux conditions de sa probation reliée à sa condamnation pour conduite avec facultés affaiblies datant de 2007. Elle a toutefois été relâchée après 13 jours d’emprisonnement, le 2 août 2010, en raison de la surpopulation dans les prisons et pour bonne conduite.

Elle a ensuite entrepris une thérapie forcée au centre de réhabilitation UCLA, à Los Angeles. À la suite des recommandations du juge et des professionnels de la santé qui la traitaient, l’actrice a quitté le centre de réhabilitation après avoir complété 23 des 90 jours de traitement prévus à l’origine par la cour.

Au lendemain de sa sortie de réhabilitation, la juge Elden Fox avait révélé les nouvelles conditions de sa probation. Selon sa décision, Lindsay Lohan devait se soumettre jusqu’au 1er novembre à deux tests antidopage par semaine, en plus de suivre un traitement de psychothérapie et de participer à un programme en 12 étapes pour combattre sa dépendance à la drogue et à l’alcool.

Le juge Elden avait alors spécifié que si Lindsay Lohan enfreignait une des conditions de sa probation, elle serait emprisonnée à nouveau pour une période de 30 jours par offense.

(Agence QMI)