/news/homepage

CAF songe à poursuivre Québec

TVA Nouvelles

La société espagnole CAF n’encaisse pas la décision du gouvernement du Québec d’accorder le contrat de renouvellement des wagons du métro de Montréal au consortium Bombardier Alstom.

Québec annoncerait mardi qu’il a choisi de confier le contrat du métro de gré à gré aux deux fabricants plutôt que de lancer un nouvel appel d’offres. «On consulte nos avocats pour voir s’il y a lieu de poursuivre», a indiqué à Argent Philippe Roy, porte-parole de CAF.

Le fabricant espagnol croit que le gouvernement du Québec ne peut confier ce contrat sans recourir à un appel d’offres. «Le gouvernement pourrait invoquer l’urgence d’agir, mais la STM a déjà affirmé que le remplacement des wagons n’est pas urgent», a exprimé Philippe Roy.

«CAF s’est engagée à respecter l’exigence de contenu local. Par conséquent, la création ou le maintien d’emplois reliés à cet important projet ne constitue pas un argument qui peut légitimement être invoqué pour éliminer CAF du processus d’appel d’offres», a déclaré Jesus Esnaola, directeur général des affaires internationales de CAF.

Concernant la décision du gouvernement du Québec d’avoir un possible recours à une loi spéciale, CAF affirme que cela irait complètement à l’encontre des ententes et pratiques qui régissent le commerce international.

Les dirigeants de l’entreprise espagnole estiment d'ailleurs être en mesure d’évaluer la valeur réelle du contrat lié au remplacement des voitures du métro de Montréal.

Ainsi, après avoir étudié en détail les spécifications de la Société de transport de Montréal, les dirigeants de CAF estiment que le contrat de remplacement des voitures de métro est de 1,43 million $ maximal par voiture. Il s’agirait donc d’un contrat d’une valeur maximale de 1,5 milliard $ pour 1053 voitures de métro, ou de 670 millions $ pour 468 voitures.

Bombardier Transport n’émettra pas de commentaires avant l’annonce du gouvernement qui devrait se faire mardi matin à La Pocatière en présence du premier ministre du Québec, Jean Charest.

(Agence QMI)