/news/homepage

Un nouvel appareil pour détecter la drogue

TVA Nouvelles

EXCLUSIF - TVA Nouvelles a appris que la direction de la prison de Bordeaux veut accentuer sa lutte aux trafiquants de drogue à l'intérieur des murs. L'établissement carcéral vient de faire l'acquisition d'un nouvel appareil qui détecte les particules de drogue sur les visiteurs.

Depuis un mois, les visiteurs qui se rendent au parloir doivent passer à l'intérieur d’un nouvel appareil de détection qui a coûté 250 000 dollars. Bientôt, les prisonniers aussi devront se soumettre à ces types de contrôles. C’est que certains purgent des peines de fin de semaine et n'hésitent pas à faire le trafic.

Les agents ont reçu la consigne de vérifier tous les objets qui entrent à l'intérieur des murs. En fouillant des chaussures il y a quelques jours, ils ont retrouvé de la marijuana.

Selon le syndicat des agents correctionnels, c'est loin d'être suffisant. Le président du syndicat Stéphane Lemaire, croit que seulement le quart des stupéfiants qui entrent dans les murs de la prison peut être détecté. Il prétend qu’il n’y a pas suffisamment de gardiens pour attraper ceux qui font du trafic de drogue dans la prison.

Un ex-détenu qui a quitté Bordeaux il y a quelques semaines a confirmé à TVA Nouvelles qu'il y a beaucoup de drogue à l’intérieur de la prison.

Selon des informations obtenues grâce à la loi d'accès à l'information, il y aurait eu plus de 700 saisies de drogue depuis deux ans dans les prisons provinciales.

(TVA Nouvelles)