/news/homepage

Porte ouverte dans le métro: une vidéo qui fait réagir

TVA Nouvelles

La vidéo obtenue via Mon Topo montrant un wagon de métro circulant à pleine vitesse avec une porte ouverte en a fait réagir plusieurs. L’usager qui a tourné la vidéo, l'opérateur du métro et le ministre des Transports Sam Hamad ont tous trois témoigné sur nos ondes.

Voir l'incident en vidéo.

Cette situation aurait duré pendant au moins sept stations, soit entre les stations Langelier et Frontenac, sur la ligne verte en direction Angrignon.

L’opérateur de métro abasourdi

Michel Marquis était aux commandes du train en question lorsque la porte est restée ouverte. «Tout roulait numéro un, pas de problème, se souvient-il. Juste avant de rentrer à la station Berri-UQAM, le centre de contrôle a communiqué avec moi pour me dire: Monsieur, lorsque vous allez arriver à la station, on a deux chefs d’incident sur le quai, on vous demanderait de sortir pour aller vérifier votre élément, c'est-à-dire la première partie du train, parce que vous auriez une porte d’ouverte.»

Il a d’abord cru qu’il s’agissait d’une porte entre les wagons, avant d’être informé qu’il était plutôt question d’une porte par laquelle les usagers circulent. «Ma réaction, ça a été: pardon? Une porte de clientèle, c’est à peu près impossible», raconte-t-il.

Cette information l’a particulièrement surpris, car rien n’indiquait qu’il y avait un problème avec un de ses wagons. «Lorsque l’on ferme les portes, quand les senseurs de portes se ferment, les lumières rouges s’éteignent et on a une cloche qui nous dit: vas-y mon homme, tes portes sont toutes fermées, il n’y a pas de problèmes, explique l’opérateur. Moi, c’est exactement ce que j’ai eu. À chaque station, il n’y avait rien d’anormal.»

Sans vouloir sauter aux conclusions, il suggère une hypothèse. «Souvent, on a des petits jeunes qui connaissent le truc pour saboter des portes, suppose-t-il. Il y a une possibilité que la porte ait été isolée ouverte, ce qui fait en sorte que le système de détection, au niveau de la sécurité, te dit ″vas-y mon homme, tes portes sont toutes correctes″, parce que celle qui est isolée, elle n’apparaît plus nulle part.»

Un usager peu nerveux

L’usager qui a envoyé la vidéo à Mon Topo, Maxime, a quant à lui expliqué pourquoi personne à bord du métro n’a actionné le frein d’urgence. «Ce n’est pas le réflexe du tout que j’ai eu, vu que je ne me sentais pas en danger, et vu qu’on était peut-être 10 ou 15 dans le wagon», explique-t-il.

Parmi les personnes qui se trouvaient dans le wagon, personne n’a paniqué pendant la dizaine de minutes que l’incident a duré. «La réaction des gens ça a vraiment été de regarder par la porte avec un sourire, les gens ont vraiment été surpris»

Il croit cependant que les passagers réagiraient différemment dans un autre contexte. «Imaginons que ça se passe à l’heure de pointe, quand le métro est complètement bondé, jusque dans les portes, et que le métro parte avec la porte ouverte, c’est sûr que le frein d’urgence serait actionné», estime-t-il.

Sam Hamad calme le jeu

Le ministre des Transports Sam Hamad s’est pour sa part fait rassurant, rappelant que la STM a récemment gagné «la coupe Stanley de l’Amérique du Nord en transports».

Il promet toutefois que toute la lumière sera faite sur cet incident. «Il faut faire le diagnostic de cet incident-là, savoir pourquoi, comment c’est arrivé pour éviter ça dans le futur», explique-t-il.

(TVA Nouvelles)