/finance/finance

Comment retirer des sommes d’un CRI?

TVA Nouvelles

Josée Jeffrey, D. Fisc. Pl.fin.
Focus Retraite & Fiscalité inc.

J’ai 49 ans et je possède un compte de retraite immobilisé (CRI) ayant une valeur de 34 000 $. Je suis en position de crise économique et au bord de la faillite. J’ai besoin de cet argent, mais on m’a dit que je ne peux pas y toucher avant la retraite. Existe-t-il une façon de retirer ces sommes?

André S.

Il est vrai que tant et aussi longtemps que votre argent sera placé dans un CRI, vous ne pourrez y avoir accès. Selon certaines conditions, les personnes de 65 ans et plus peuvent obtenir un remboursement de leur CRI. Il en est de même pour une personne atteindre d’invalidité réduisant son espérance de vie ou si elle ne réside plus au Canada depuis au moins deux ans.

Toutefois, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Il existe d’autres moyens pour rendre une partie de ces sommes accessibles. Voyons d’abord ce qu’est le CRI.

Votre compte de retraite immobilisé (CRI) provient de sommes provenant de votre régime complémentaire de retraite (législation québécoise). Vous avez un CRI parce que vous avez quitté un emploi et que vous avez opté pour le transfert de la valeur de vos droits du régime de retraite afin de gérer vous-même les sommes.

Un CRI est un compte d’accumulation en vue de la retraite. Il est comparable à un REER à la différence près qu’il y a certaines contraintes au niveau des retraits. En fait, de façon générale, vous ne pouvez pas retirer d’argent directement de votre CRI.

Transférer votre CRI dans un FRV

Pour recevoir un revenu, il faut d’abord transférer les sommes détenues dans votre CRI dans un fonds de revenu viager (FRV) ou vous procurer une rente viagère auprès d’un assureur.

Le transfert dans un FRV peut être fait en tout temps, il n’y a pas d’âge minimum requis, mais au plus tard dans l’année où vous avez atteint 71 ans.

Il est à noter que vos sommes ne seront pas toutes disponibles immédiatement après le transfert, car le FRV est soumis à un retrait minimum et maximum pleinement imposable. Ce retrait est déterminé en début d’année en fonction de votre âge, du solde de votre FRV et du taux de référence fixé chaque année pour les FRV. Il n’y a aucun minimum la première année du transfert, seulement un maximum. Selon mes calculs, vous aurez droit à environ 2074 $ en 2010.

De plus, selon la législation québécoise, il est possible de faire des retraits temporaires avant l’âge de 65 ans dans le FRV, c’est-à-dire des revenus supérieurs au revenu maximum viager, selon certaines conditions.

Le revenu temporaire que vous pouvez recevoir ne peut pas dépasser 40 % du maximum des gains admissibles (MGA). Le MGA 2010 est de 47 200 $ donc le 40 % du MGA équivaut à 18 880 $. De plus, tous vos autres revenus ne doivent pas dépasser ce seuil de 18 880 $, sans compter le revenu temporaire de l’année.

Ainsi, si vous transférez votre CRI de 34 000 $ en FRV en 2010, vous pourriez avoir droit à un revenu temporaire de 3 146,66 $ pour l’année 2011, en plus de votre rente du FRV. Vous le recevrez sous forme de mensualités. Vous devrez en faire la demande chaque année auprès de votre institution financière.

Sur le site de la Régie des rentes du Québec, vous avez accès à un outil de simulation FRV CALCULS EXPRESS. Cet outil vous permet de calculer les revenus viager et temporaire que vous pouvez retirer d’un FRV pour une année.

Transférer votre CRI en rente viagère

Il est aussi possible de transférer votre CRI en rente viagère. Ce choix est irréversible. En fait, la rente viagère s’achète auprès d’une compagnie d’assurance. Le transfert de vos sommes accumulées sera utilisé afin de vous garantir une rente jusqu’à votre décès.

Désimmobiliser votre CRI

Il existe une stratégie qui vous permet d'éliminer les contraintes des retraits minimum et maximum reliés au FRV. C’est une technique un peu complexe qui désimmobilise une partie de votre CRI chaque année. Cette stratégie se réalise en transférant le CRI dans un fonds de revenu viager (FRV) en début d'année, en transférant ensuite le maximum permis dans un REER. Chaque année, le FRV est retourné dans le CRI. Pour l’instant, cette stratégie ne vous convient pas, car vous avez besoin de vos retraits maximaux. Vous connaissez maintenant les possibilités qui s’offrent à vous en ce qui a trait à votre CRI. Certes, vous n’aurez pas accès à la totalité de votre CRI, comme vous l’aurez souhaité. Avant d’effectuer vos transferts, assurez-vous que vos placements ne portent pas d’échéance. Et si votre situation financière s’améliore, espérons-le, vous n’aurez probablement plus besoin de vos retraits du FRV. Vous pourrez transférer de nouveau votre FRV dans un CRI, et ce, en tout temps jusqu'à la fin de l'année où vous atteignez l'âge de 71 ans ou continuer à libérer vos montants immobilisés de votre FRV, chaque année.