/news/homepage

Payer son médecin pour éviter l’attente

TVA Nouvelles

Devant les longues listes d’attente qui prévalent dans le système de santé québécois, plusieurs patients soudoieraient leur médecin afin de se faire opérer plus rapidement.

C’est du moins ce que révèle The Gazette qui rapporte que remettre à son praticien une enveloppe garnie de billets pour se voir offrir un passe-droit serait une pratique courante.

Cette pratique aurait été constatée dans trois hôpitaux montréalais soit l'Hôpital général juif de Montréal, le Royal Victoria et l’Hôpital de Lachine.

Enveloppe offerte à un médecin

Paul Saba de la Coalition des médecins pour la justice sociale a reconnu sur les ondes de LCN que des patients lui avaient offert de l’argent pour être opérés plus rapidement. «Je n’ai pas accepté, mais je comprends que des gens soient désespérés».

Dr Saba, qui pratique à l’Hôpital de Lachine, affirme n’avoir jamais eu vent de cette pratique, mais qu’il en a «entendu parler ailleurs».

«C’est préoccupant, mais je n’ai pas l’impression que c’est un fléau étendu ou qui va s’étendre, avance Me Paul Brunet, président du Conseil pour la protection des malades. […] Le problème, c’est comme d’autres crimes, on a souvent des allégations, mais on a peu de victimes sauf le patient dans The Gazette qui a dit ‘moi j’ai payé’.»

Gaétan Barrette, président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), abonde dans le même sens. «Ce n’est pas généralisé, ça semble être le cas dans deux hôpitaux de Montréal, mais ailleurs selon ma propre enquête, on ne semble pas retrouver ça.»

Le Dr Barrette réprouve vivement l’échange d’argent entre le patient et son médecin dans le réseau public. «Donner une enveloppe d’argent, c’est un pot-de-vin, c’est inexcusable, c’est condamnable et c’est ce que l’on fait. […] Les gens incités à le faire [à soudoyer un médecin] doivent porter plainte au Collègue des médecins du Québec.»

Plusieurs milliers de dollars

Pour certaines chirurgies, les patients paient entre 5000 et 7000 dollars à leur médecin, d'autres propose 2000 dollars à leur praticien.

Selon le quotidien montréalais, certains futurs parents paient aussi leur obstétricien dans le but de s'assurer que ce soit lui qui procède à l'accouchement et non un médecin sur appel.

The Gazette rapporte qu’au bureau du ministre de la Santé, Yves Bolduc, personne n’a entendu parler de ces enveloppes d’argent remises aux médecins pour éviter l’attente dans le réseau de santé, mais l’on souhaite que ce soit dénoncé. Le Dr Bolduc encourage les gens à contacter le Collège des médecins du Québec.

Toutefois, dans le milieu hospitalier, cette médecine pour les «riches» semble être connue de la majorité.

(TVA Nouvelles)