/news/homepage

Manifestation contre Barrick Gold

TVA Nouvelles

Une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés au palais de justice de Montréal, mercredi matin, pour dénoncer la poursuite déposée par la compagnie aurifère Barrick Gold contre la petite maison d’édition québécoise Écosociété, qu’ils qualifient de poursuite bâillon.

Barrick Gold poursuit pour 6 millions de dollars les Éditions Écosociété à la suite de la parution du livre Noir Canada, qui dénonce les pratiques de plusieurs sociétés minières en Afrique.

L’entreprise canadienne réclame 5 millions en dommages moraux et un million en dommages punitifs.

Cette poursuite a été déposée un an avant l’adoption du projet de loi mettant un frein aux poursuites bâillons.

Les manifestants souhaitent faire déclarer «abusive» la requête et demandent à la Cour supérieure de la rejeter. Ils ajoutent qu’il s’agit d’une atteinte à la liberté d’expression.

Le procès devrait commencer en septembre prochain et durer une quarantaine de jours.

(TVA Nouvelles)