/news/law

De nouveaux faits concernant Saïd Namouh

Louis Martineau

Le terroriste de Maskinongé Saïd Namouh entend s'adresser à la Cour d'appel à la lumière de faits nouveaux découlant du procès en cours à Montréal d'un incorrigible fraudeur.

Steeve Boulanger aurait lancé la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur une fausse piste alors qu'il partageait la cellule de Namouh, en attente de procès.

Il avait inventé une histoire d'attentat visant Montréal dont Namouh téléguidait soi-disant, la préparation depuis la prison. Ces allégations se sont finalement avérées dénuées de fondement.

L'avocat de Namouh, René Duval, constate que ces faits survenus tout juste avant le procès ne lui ont jamais été révélés. S'ils lui avaient été transmis, la stratégie de défense aurait pu être différente.

Me Duval estime que la perception de la crédibilité de l'accusé aurait pu être favorablement influencée. Il souhaite donc faire part de ces faits nouveaux à la Cour d'appel devant laquelle il conteste déjà le verdict et la sentence de son client.

Saïd Namouh a écopé de la prison à vie en février 2010 pour avoir comploté afin de commettre des attaques terroristes en Allemagne et en Autriche.