/news/homepage

Jacques Martin: le choix des amateurs

Paul Rivard

Jacques Martin peut dormir tranquille: les mordus de hockey sont très satisfaits de son boulot à la barre des Canadiens de Montréal et ils voient en lui l'homme de la situation pour rapporter la coupe Stanley dans la métropole.

C'est ce qui ressort d'un sondage Agence QMI-Léger Marketing, portant sur le travail de l'entraîneur-chef du Tricolore et tenu avant le départ de l'équipe pour l'Ouest canadien.

La première question portait simplement sur la satisfaction des gens à l'endroit de l'entraîneur-chef. Si tous les gens interrogés, peu importe leur connaissance profonde du sport, se disent heureux à 72% de la performance de Martin, cette proportion grimpe à 80% chez les mordus de hockey.

À l'opposé, les «connaisseurs» s'en disent insatisfaits à 17%. Ce vote de confiance des supporteurs peut surprendre de prime abord, puisqu'on entend souvent les gens décrier le style conservateur et l'attitude réservée du vétéran entraîneur. Toutefois, Martin est à la tête d'une équipe qui a réussi à se maintenir au sixième rang de son association malgré le fait qu'elle ait été lourdement affectée par les blessures.

Martin et... Hartley

Dans le second volet, une liste d'entraîneurs était proposée aux répondants pour qu'ils se prononcent sur celui qui avait le plus de chances de ramener la coupe Stanley à Montréal. Paradoxalement, Jacques Martin a obtenu moins de succès.

Les mordus ont favorisé l'actuel mentor du Tricolore par 23%. Très près, à 20%, se pointe l'ex-entraîneur Bob Hartley, devenu commentateur et analyste pour différents médias québécois, dont LCN et TVA. Tout juste derrière se retrouvent deux ex-coéquipiers des Canadiens, Patrick Roy (16%) et Kirk Muller (15%). Le premier est l'actuel directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec, tandis que le second agit actuellement comme adjoint à Martin et a déjà fait connaître ses intentions à la direction de l'équipe quant à ses objectifs de décrocher un poste d'entraîneur-chef dans la LNH. Quant à Guy Carbonneau, qui était derrière le banc des Canadiens il y a deux ans à peine, il occupe le quatrième rang avec 12% des votes.

Il faut noter que chez les amateurs en général, Guy Carbonneau vient en tête de liste. Sa notoriété et son taux de popularité au sein de la population expliquent vraisemblablement le fait qu'il devance Bob Hartley et Jacques Martin chez ce groupe de répondants.

Méthodologie

La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 702 personnes de plus de 18 ans, réparties dans toutes les régions du Québec, le 15 février 2011.

Les données finales du sondage ont été pondérées selon l'âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité, la composition du foyer (avec ou sans enfant) et la région, de façon à garantir un échantillon représentatif de la population québécoise.

Un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d'erreur de plus ou moins 3,7% dans 19 cas sur 20.

Les répondants à cette étude ont été sélectionnés aléatoirement à partir du panel Internet LégerWeb, comprenant plus de 345 000 ménages canadiens.