/finance/finance

Novabus sort le couperet

Olivier Bourque

Le fabricant d'autobus urbains Novabus a sorti le couperet et a éliminé 135 emplois en raison d'une baisse de cadence. La nouvelle a été annoncée mercredi aux employés de leur usine de Saint-Eustache, a appris Argent.

La nouvelle a été confirmée par un officiel de l'entreprise. Selon nos sources, Novabus produisait 3 véhicules par jour, mais la production sera ramenée à 2 véhicules par jour. Un quart de travail est donc complètement éliminé.

«Le marché est très difficile à l'heure actuelle. Il n'y a pas suffisamment de contrats. C'est ce qu'on nous a dit», s'est confié un travailleur à Argent.

Novabus fabrique des autobus pour les grandes villes québécoises dont Montréal, Québec ou Trois-Rivières mais également les capitales américaines comme New York.

Avec cette mesure, l'entreprise élimine donc le cinquième de ses effectifs à Saint-Eustache. Le fabricant a aussi une usine à Saint-François-du-Lac et une autre à Plattsburgh dans l'État de New York. Des installations qui avaient été inaugurées à l'été 2009.

Au moment de mettre le texte en ligne, le syndicat de l'usine n'avait pas réagit publiquement à ces compressions.

Nova Bus œuvre au sein de Volvo Bus Corporation, le deuxième plus important groupe manufacturier au monde dans le domaine des autocars et des autobus urbains.