/news/politics

57 M$ pour le compostage et les biogaz à Québec

TVA Nouvelles

Changement d'approche majeur, à la Ville de Québec : elle va s'équiper, en plus de son incinérateur, d'un centre de compostage et d'une usine de biométhanisation.

L'usine de biométhanisation, d'une capacité de 50 000 tonnes par année, va produire, à la fois, du compost et du gaz naturel à partir des déchets de table. Elle sera située dans le voisinage des battures de Beauport, tout près de la station d'épuration des eaux usées du secteur est de la ville. le biogaz qu'elle va produire pourrait être utilisé pour le chauffage de bâtiments industriels et commerciaux ou comme carburant de remplacement pour les autobus du RTC, qui fonctionnent au diesel. 

Quant au centre de compostage, il sera installé sur une terre agricole située à l'ouest de la ville. Sa capacité sera comparable à cette de l'usine de biométhanisation.

On parle d'un investissement global de 57 millions $, défrayé par la Ville et les gouvernements provincial et fédéral, pour des équipements qui seront fonctionnels en 2014. Un changement d'approche majeur pour une ville dont les déchets domestiques sont présentement envoyés dans un incinérateur.

D'ailleurs, le ministre de l'Environnement, Pierre Arcand, ne cache pas sa satisfaction : «Sur la question du compostage, on veut passer de 12 %, actuellement au Québec, à 60 %, d'ici 2015. Donc, il faut bouger assez rapidement. Je suis très heureux de voir que la Ville de Québec va dans le bon sens.»

Changement d'habitudes

Évidemment, qui dit compostage et biométhane, dit aussi changement d'habitudes pour les résidants de Québec. C'est ainsi qu'à partir de l'automne 2013, ils vont devoir partager leurs ordures entre trois bacs : le bleu, pour les matières recyclables, le brun, pour les matières organiques compostables, et le vert pour le reste.

Autre changement d'habitudes : la collecte des matières compostables va se faire à toutes les semaines mais celle des déchets non-recyclables, ceux qui vont à l'incinérateur, ne se fera plus qu'aux deux semaines