/news/homepage

Kate Middleton et le prince William s'arrêteront à Lévis

TVA Nouvelles

Le ministre des anciens combattants et député de Lévis-Bellechasse Steven Blaney a annoncé ce matin la venue du coupe royal à Lévis, le 3 juillet prochain. Le duc et la duchesse de Cambridge seront de passage à Lévis dans le cadre des Célébrations Lévis 2011.

William et Kate s'arrêteront au site national des Forts-de-Lévis en après-midi, pour une durée de 30 minutes. C'est par hélicoptère que les deux tourtereaux se rendront sur le site, où une journée dédiée à l'entraide et à la famille sera organisée. Le couple princier rencontrera des représentants d'organismes communautaires.

La population est également invitée à venir rencontrer le couple princier. «On invite les gens en grand nombre à venir à une fête populaire, avec des jeux gonflables, une fermette, de l'animation musicale», explique M. Blaney. «On souhaite avoir beaucoup de gens sur le site. On est fier. C'est un moment important dans notre histoire à Lévis que de souligner le 375è anniversaire», a-t-il ajouté.

Kate Middleton et le prince William passeront d'abord la majeure partie de la journée à Québec. Ils se rendront du côté de la maison Dauphine pour rencontrer des jeunes de la rue, et ils assisteront par la suite à une cérémonie à l'hôtel de ville de Québec, cérémonie à laquelle le premier ministre Jean Charest ainsi que son épouse participeront.

Conférence de presse perturbée

La conférence de presse annonçant leur venue a toutefois été interrompue par des postiers qui manifestaient à l'extérieur. Ils souhaitaient s'entretenir avec le ministre.

«On voulait avoir des explications, surtout par rapport à la loi spéciale. On nous a enlevé notre pouvoir de négocier. Où est-ce qu'on s'en va comme société?» s'est exclamé Alain Ferland, un manifestant.

Le ministre des anciens combattants a accepté de s'entretenir avec les manifestants. «On souhaite une solution négociée, mais ça relève de la partie patronale et de l'employeur», a-t-il déclaré.

Les employés de Postes Canada sont en lock-out depuis le 14 juin dernier. Ils avaient auparavant entrepris des grèves tournantes d'une durée de 12 jours. Un projet de loi spéciale forçant le retour au travail des 48 000 employés a été déposé lundi par le gouvernement Harper.