/news/homepage

Des coûts faramineux aux contribuables

TVA Nouvelles

EXCLUSIF - Deux millions de dollars par année : voilà le montant de la facture annuelle refilée aux contribuables lorsque le Service de sécurité incendie de Montréal se déplace pour des bris de conduites souterraines, a appris TVA Nouvelles.

Les dommages causés par des travaux d'excavation coûtent une véritable fortune aux Québécois.

Au moins six incidents sont signalés chaque jour, selon l'Alliance pour la protection des infrastructures souterraines du Québec (APISQ). Ce nouvel organisme à but non lucratif a été crée pour prévenir les bris, offrir de la formation aux travailleurs et répertorier tous les dommages liés à l'excavation.

Des coûts faramineux

Les entreprises ayant subi des dommages à leurs conduites souterraines peuvent réclamer les montants d'argent aux entreprises ou aux municipalités responsables de ceux-ci. En 2010, Gaz Métro a effectué 475 réclamations à des tiers, pour un montant dépassant le million de dollars.

D'après des chiffres obtenus grâce à la Loi sur l'accès à l'information, la Ville de Montréal verse à Bell Canada en moyenne 100 000$ par année pour des bris sur ses fils de télécommunications.

Ces montants n'incluent pas les coûts indirects découlant des embouteillages causés par un bris de conduite ou les coûts liés au fait que le chantier doit cesser toute activité pendant la réparation.

Un palmarès des dommages

L'APISQ fait un palmarès des régions où elle constate le plus de dommages causés par une excavation. Montréal se trouve en tête de liste puisque 22% des bris surviennent dans la métropole. La Montérégie arrive en deuxième position avec 19%, suivie de Québec, avec 10%.

«Le tiers des bris est lié au fait que les gens n'ont pas contacté le centre d'appel Info-Excavation pour vérifier ce qu'il y avait dans le sous-sol», indique Nathalie Moreau, la directrice général de l'APISQ.

Ce centre d'appel offre la possibilité aux travailleurs d'obtenir la carte des infrastructures souterraines leur indiquant où se trouvent, par exemple, les conduites de Gaz Métro, les fils des entreprises de télécommunication et d'électricité, ou les pipelines.