/news/homepage

L’application Code-Bar est un «flop»

Nicolas Saillant

La nouvelle application pour contrer l'alcool au volant lancée le 21 juin par le ministre des Transports Sam Hamad a été téléchargée moins de 1500 fois en un mois. Un «flop» selon la spécialiste du web Michelle Blanc.

L'application Code-Bar est passée plutôt inaperçue auprès des jeunes pourtant ciblés par la dernière campagne de sensibilisation de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Un mois après son lancement, alors que la diffusion intensive des publicités à la télévision s'est terminée le 17 juillet, Code-Bar n'a été téléchargé que 1413 fois. Sur le site de téléchargement Apple Store, seulement deux brefs commentaires ont été écrits dans les avis dédiés à l'application depuis son lancement.

Sur Facebook et Twitter, deux outils utilisés par la SAAQ pour promouvoir l'application et les publicités «Un conducteur désigné, on aime ça» et «On se lâchera pas», la campagne n'a pas fait beaucoup réagir. Une seule personne a fait un commentaire sur Facebook pour se plaindre de cette application uniquement disponible sur iPhone et non sur les téléphones BlackBerry ou Androïde. Sur YouTube, moins de 5000 visionnements des deux pubs ont été enregistrés au cours du dernier mois.

«Un flop»

« Moins de 1500 téléchargements, c'est poche », lance d'emblée la spécialiste en marketing web Michelle Blanc. Pour qu'une application du genre fonctionne, «il faut un effet réseau». Plus le nombre de téléchargements est élevé, plus l'application est pertinente. Avec seulement 1413 abonnés pour l'ensemble du Québec, l'effet réseau est à toute fin pratique inexistant, a expliqué Mme Blanc.

Autre élément qui ne favorise pas la popularité de Code-Bar selon la spécialiste, le caractère moralisateur de la chose. «Ce n'est pas sexy de télécharger une application contre la lutte à l'alcoolisme au volant», c'est un «hard sell» qui en faisait un projet presque voué à l'échec dès son lancement.

Une campagne de 1,1 million de dollars

Pour la conception, la production et la diffusion de Code-Bar et des deux publicités, la SAAQ a investi 1,1 million $. La campagne de diffusion intensive des publicités pour la télé s'est terminée le 17 juillet. Par contre, des affiches pour promouvoir les messages textes Code-Bar ont été installées dans les toilettes de restos-bars et sont encore visibles à certains endroits.

Aucun objectif quantitatif n'a été établi par la Société de l'assurance automobile du Québec qui présente Code-Bar comme un « premier test » sur les médias sociaux. La SAAQ n'a pas l'intention de poursuivre plus longuement la campagne de pub, mais l'application demeurera disponible pour les détenteurs de iPhone.

Présentée le 21 juin pour marquer le début de l'été, cette nouvelle campagne de sensibilisation fait la promotion des retours à la maison de façon sécuritaire après une soirée bien arrosée. Une campagne qui se veut collée sur la réalité des jeunes en cherchant à les rejoindre directement sur leur terrain, via les médias sociaux.

Code-Bar permet de retracer ses amis Facebook se trouvant dans un même bar et de leur envoyer des textos préécrits afin d'amorcer la discussion sur le retour à la maison de façon sécuritaire.