/news/homepage

Québec, destination préférée des Québécois

Rémi Nadeau

La popularité de la Capitale-Nationale ne se dément pas. La région est, de loin, la destination vacances préférée des Québécois.

Un important sondage Ipsos Descarie mené pour le Réseau de veille en tourisme auprès de 3058 répondants, en mars dernier, confirme la nette domination de la Capitale-Nationale parmi les destinations québécoises.

Vingt-quatre pour cent des voyageurs ayant choisi une destination québécoise ont privilégié Québec dans l'année ayant précédé l'enquête.

Au deuxième et troisième rang, loin derrière, on retrouve les Laurentides (13 %) et Montréal (12 %). Viennent ensuite la Gaspésie, les Cantons-de-l'Est et Charlevoix, avec chacune 9 %.

Le sondage indique que les répondants voyagent au Québec principalement en raison de « la disponibilité des activités qu'ils souhaitent pratiquer » (26 %).

La présence de membres de leur famille et d'amis joue aussi un rôle important (21 %) dans le choix de leur destination.

Par ailleurs, la météo a une incidence majeure sur la décision d'opter pour un séjour à l'extérieur de la province (41 %).

Pas de surprise

À l'Office du tourisme de la ville de Québec, on soutient que ces données confirment une tendance lourde des dernières années.

«Ce sont de très bonnes nouvelles, mais je ne suis pas surpris», a indiqué d'emblée le directeur des communications, Éric Bilodeau.

D'abord, l'Office investit le quart de son budget de promotion touristique de 8 millions $ à l'intérieur du marché québécois, ce que ne fait pas Tourisme Montréal.

Puis, M. Bilodeau souligne que la Capitale-Nationale a constamment renouvelé son offre touristique au cours des dernières années, s'assurant ainsi de maintenir l'intérêt des touristes québécois.

«Prenez le Cirque du Soleil, qui a complètement modifié le contenu de son spectacle gratuit. Puis, c'est sur que le Festival d'été, avec des têtes d'affiche comme Metallica et Elton John, constitue aussi une force d'attraction», a-t-il expliqué.

Selon lui, le prix de l'essence joue également en faveur de la région de Québec au détriment des régions éloignées.

Enfin, Éric Bilodeau rappelle que, puisque près de la moitié de la population québécoise vit dans la métropole, il est possible que les Montréalais soient nombreux à gonfler les statistiques de fréquentation touristique de Québec.

«Il est normal que beaucoup d'entre eux souhaitent sortir de la métropole pour leurs vacances», a-t-il conclu.

Le sondage a été mené entre le 8 et le 21 mars dernier par Internet.

Pour se qualifier, les répondants devaient avoir séjourné une nuit ou plus au moins une fois à plus de 100 kilomètres de leur domicile au cours des 12 mois précédents.

Les Québécois demeurent friands des voyages dans les destinations soleil

L'enquête révèle que 36 % des 3058 répondants ont effectué leur dernier voyage au Québec.

Sinon, ceux qui sont sortis de la province sont allés principalement au Mexique et dans les Caraïbes (24 %) ainsi que chez l'Oncle Sam (20 %).

Onze pour cent des Québécois ont choisi le reste du Canada lors de leur plus récent voyage et seulement 6 % se sont rendus en Europe.

Il semble que les Québécois soient de plus en plus nombreux à multiplier les occasions de voyage et à choisir des destinations moins coûteuses.

Ainsi, 25 % des répondants à la vaste enquête ont affirmé avoir effectué cinq séjours et plus au cours des 12 mois précédents.

Les sources d'information les plus utilisées dans le choix d'une destination sont la famille et les amis (58 %) ainsi que Internet (50 %).