/news/world

Redonner un sourire parmi les décombres

Valérie Fortin

Deux ans après le séisme en Haïti, un dentiste du Saguenay a fait sourire plusieurs Haïtiens lorsqu'il leur a offert des soins dentaires.

Gilbert Richard est revenu au pays jeudi avec beaucoup de fierté. Le dentiste s'est rendu en Haïti du 28 décembre au 11 janvier où il a offert son expertise et son à aide aux Haïtiens nécessitant des soins dentaires.

Photo: Courtoisie

Accompagné de cinq hygiénistes, il est allé, pour une dixième année consécutive, à Tiverny, un village de 1300 habitants. «On fait des soins de base, comme soulager la douleur et procéder à des extractions dentaires auprès de la population locale. Actuellement, on le fait sur des tables de pique-nique parce qu'on n'a aucun équipement encore disponible», raconte le dentiste.

Ce qui lui fait le plus plaisir, c'est de voir le changement et l'amélioration après 10 ans. «Dans le temps, les problèmes de santé dentaire dans ce village étaient beaucoup plus graves. Aujourd'hui, on remarque que notre travail a donné des résultats concrets», explique Dr Gilbert Richard.

Photo: Courtoisie

Photo: Courtoisie

Deux ans après le séisme

Lors de son voyage, Dr. Richard a constaté à quel point les dommages du séisme, il y a deux ans, sont encore bien visibles en Haïti. Heureusement, une clinique dentaire est en construction en plein cœur du village.

Il s'agit d'un pas énorme pour le dentiste, qui espère l'ouverture de la clinique dans deux ans. «Déjà un dentiste a été formé, des hygiénistes, des assistantes dentaires haïtiennes. Nous espérons remettre les clés de la clinique lorsque tous ces gens seront formés. Nous, nous allons nous retirer et les laisser se prendre en main complètement.»

Mais, même s'il prévoit confier la gestion de la clinique à un dentiste local, l'implication de Gilbert Richard en Haïti est loin d'être terminée.

Il songe à plusieurs autres projets pour Haïti. Par exemple, il compte mettre en place une équipe volante qui offrirait des services dentaires dans différents villages, un peu partout en Haïti.

Photo: Courtoisie