/news/homepage

Diane Grégoire portée à son dernier repos

TVA Nouvelles

Les proches de Diane Grégoire ont célébré ses funérailles ce samedi matin. La cérémonie s'est déroulée à l'église de la paroisse de Sainte-Rosalie.

La famille et les amis de Diane Grégoire étaient présents, ainsi que des policiers qui ont mené l'enquête. Le sénateur conservateur Pierre-Hugues Boisvenu et Michel Surprenant, le père de Julie Surprenant, portée disparue depuis 1999, ont également assisté aux funérailles.

Près de 300 personnes ont assisté aux funérailles qui se sont déroulées à l'église Sainte-Rosalie de Saint-Hyacinthe.

Vers 10 h 30 samedi, un cortège formé d'une trentaine de personnes s'est présenté à l'église. En tête, un homme portait l'urne contenant les cendres de la défunte. Il était suivi des deux enfants de Diane Grégoire, Élizabeth et Francis Laplante.

Ce dernier tenait entre ses mains une photo où sa mère posait, tout sourire.

Durant la cérémonie, qui aura duré près d'une heure et demie, des témoignages ont été rendus, notamment de la part des deux enfants de la disparue.

Des proches soulagés

«Ça fait quatre ans qu'on attend, et même si on n'avait plus l'espoir de retrouver Diane vivante, on peu enfin lui dire cet au revoir aujourd'hui», ont expliqué deux proches amies de Diane Grégoire, qui connaissaient la femme depuis 35 ans.

«C'est important pour nous de lui dire combien on l'aimait. On a composé un texte en son honneur pour dire à ses enfants [Elizabeth et Francis] comment elle était une bonne amie et combien elle les a aimés et vécu pour eux.»

«Aujourd'hui c'est la journée pour Diane, c'est un hommage à Diane l'amie, Diane la mère. On ne devrait parler que d'elle et pas de ce qui est arrivé avant. J'espère que ça va être à son image, c'est-à-dire rassembleur et avec beaucoup d'amour et d'émotions», a expliqué France Gendron, une amie de Diane Grégoire, qui a lu un hommage durant la cérémonie. «On n'est pas ici pour régler des comptes.»

«Depuis sa disparition, il y a tellement eu de rebondissements qui nous ont empêchés de faire notre deuil. Maintenant, quatre ans plus tard, on peut passer à autre chose», a ajouté France Gendron.

(Crédit photo: Agence QMI) France Gendron

Le chanoine Yvon Alix, qui avait souligné les 1er et 2e anniversaires de la disparition de Diane Grégoire, a pris prendre en charge la cérémonie.

«Il faut, je pense, bien réfléchir et bien peser les mots qui seront prononcés, car cet évènement reste très particulier et dramatique. Il y aura très certainement des paroles d'espérance qui ouvrent sur l'avenir», a-t-il confié, quelques minutes avant le début des funérailles.

(Crédit photo: Agence QMI) Yvon Alix

De son côté, Michel Surprenant a tenu à souligner l'incroyable force dont font preuve les enfants de Diane Grégoire.

«À travers ce drame-là, il y a deux victimes collatérales qui sont Elizabeth et Francis. J'ai beaucoup d'admiration pour ces deux personnes-là qui sont restées droites et dignes tout au long des procédures. Ça mérite qu'on soit là pour les encourager», a-t-il dit.

(Crédit photo: Agence QMI) Michel Surprenant

La mère de Maryline Bergeron, Andrée Béchard, s'est déplacée afin de «serrer Élizabeth et Francis dans ses bras. C'est un aboutissement qu'on ne peut pas croire, mais lorsque ça arrive... c'est dramatique», a lancé celle dont la fille a été portée disparue à peine quelques jours après Diane Grégoire, soit le 17 février 2008.

«On a vécu des gammes d'émotions semblables. Une disparition, c'est toujours une tragédie pour une famille», a-t-elle ajouté.

Une cérémonie en toute discrétion

Lors d'une entrevue avec Claude Poirier vendredi, la famille a réaffirmé son besoin d'intimité, souhaitant célébrer des funérailles discrètes, c'est pourquoi aucune caméra n'était permise à l'intérieur de l'église.

Vendredi, la famille de Diane Grégoire a reçu les condoléances dans un salon funéraire de Saint-Hyacinthe.

Le 31 janvier 2008, Diane Grégoire était portée disparue. Son conjoint, Paul Laplante, a longtemps été considéré comme le suspect numéro un dans cette affaire. Il a finalement été arrêté en décembre dernier et accusé de meurtre prémédité.

Quelques semaines plus tôt, les restes de Diane Grégoire avaient été retrouvés à Coteau-du-Lac, en Montérégie.

Le 9 janvier dernier, l'homme de 54 ans s'est enlevé la vie dans sa cellule du centre de détention de Rivière-des-Prairies. Paul Laplante a demandé à avoir des funérailles privées, qui se tiendront ultérieurement.

Un site internet dédié à Diane Grégoire (dianegregoire.com) a été créé pour les gens qui souhaiteraient y déposer leurs voeux de sympathie.

Dans la même catégorie