/news/homepage

Pétitions pour un moratoire sur les compteurs d'Hydro-Québec

TVA Nouvelles

La Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE) a salué le dépôt par le député Amir Khadir de deux pétitions signées au total par plus de 13 000 personnes, demandant un moratoire sur le projet d'installation de compteurs nouvelle génération par Hydro-Québec.

Ces pétitions adressées à l'Assemblée nationale invoquent le fait qu'Hydro-Québec veut imposer à ses abonnés ces nouveaux compteurs sans avoir demandé leur assentiment, ce qui «constitue une grave atteinte à leur liberté de choix».

De plus, les radiations électromagnétiques émanant de l'émetteur-récepteur des compteurs contribueraient à déclencher une kyrielle de problèmes de santé, peut-on lire dans la pétition.

Pour la CQLPE, le nombre élevé de signataires des pétitions envoie le message clair «qu'Hydro-Québec n'a pas l'acceptabilité sociale requise pour aller de l'avant avec ce projet dans sa forme actuelle».

«Ce résultat démontre aux dirigeants d'Hydro-Québec que les citoyens qui craignent les risques pour la santé des compteurs à radiofréquences ne sont pas que quelques marginaux, a précisé jeudi par voie de communiqué la CQLPE. L'inquiétude est généralisée et Hydro-Québec ne peut pas faire comme si les craintes de la population n'existaient pas.»

La Régie de l'énergie du Québec doit décider lors d'audiences dans les prochaines semaines si elle accepte le projet de compteurs nouvelle génération de la société d'État.

La CQLPE surveillera les travaux afin de s'assurer que les préoccupations des citoyens soient prises en considération.