/news/homepage

Pompier-araignée: un métier à haut risque

Mélanie Colleu

Déglacer le pont Jacques-Cartier en pleine tempête de verglas ou encore secourir des laveurs de vitres sous une pluie d'éclairs : les pompiers-araignées de Montréal ont déjà vécu de sacrées montées d'adrénaline.

«Ce sont souvent les conditions climatiques qui viennent compliquer les choses, explique Pierre Lévesque, chef du centre de formation des équipes spécialisées au Service de sécurité incendie de Montréal.

Il confie qu'en 1998, lors de la grande tempête de verglas qui a frappé la métropole, ses équipes ont dû se suspendre au pont Jacques-Cartier pour le libérer de la glace. «On y allait avec des petits maillets de bois, c'était vraiment incroyable», se souvient-il.

Quelques années plus tard, un gros orage s'est invité lors d'une intervention sur une tour du centre-ville de Montréal. Deux laveurs de vitres étaient tombés en panne sur le flanc du building. «Avec tous les éclairs, il fallait faire attention à l'électrocution, et puis le vent faisait bouger les cordes», raconte-t-il.

(photo: Agence QMI)

Entraînements à grande échelle

Experts dans le sauvetage en hauteur, une centaine de pompiers montréalais sont aptes à intervenir dans ce type d'opérations extrêmes.

Après 100 heures de formation initiale, ils suivent un entraînement quotidien intensif et s'exercent lors de simulations afin de maintenir leurs compétences au plus haut niveau.

«Nous allons sur les falaises du Mont- Royal, à la Ronde, sur la Biosphère de l'île Notre-Dame, au Stade Olympique ou encore sur notre propre tour d'exercice de sept étages», énumère Pierre Lévesque.

Les pompiers-araignées utilisent un cordage d'une résistance de 9 000 livres et des pièces d'acier d'une force de 6 000 livres. Huit d'entre eux se tiennent prêts à intervenir en permanence si une situation d'urgence survient.

Selon M. Lévesque, le sauvetage en hauteur est une spécialité qui à la côte auprès des pompiers, si bien que dès qu'un poste se libère, il est remplacé aussitôt. «Mais ça ne marche pas si tu as le vertige !», conclut-il en plaisantant.

Dans la même catégorie