/regional/montreal/montreal

Des hosties bios dans une église verte

Valérie Lessard

Qui aurait cru retrouver des boites de récupération de cartouches d'encre, de piles usées et des hosties biologiques dans une église? C'est pourtant ce que la paroisse Saint-Joachim, à Châteauguay, s'apprête à mettre en place pour devenir une église verte.

C'est à la suite de l'initiative de Laura Cicciarelli, bénévole à la paroisse Saint-Joachim, qu'elle et Anne Meilleur, animatrice de pastorale, ont proposé que Saint-Joachim se joigne au regroupement d'églises vertes.

«On a découvert que ce regroupement existait et on a commencé à faire des initiatives écologiques», a expliqué Laura Cicciarelli.

«Avec ce qu'on appelle la pastorale de la Création (volet environnemental de la pastorale), on veut faire prendre conscience aux catholiques qu'ils ont une responsabilité environnementale, a souligné Anne Meilleur. On doit prendre soin de notre planète. Non seulement les catholiques doivent en prendre soin, mais tout le monde, peu importe la religion, est invité à faire des gestes concrets.»

Pour devenir une église dite écologique, Mmes Meilleur et Cicciarelli devaient rédiger une politique environnementale ainsi qu'un plan d'action. «Nous avons demandé au curé André Lafleur et il a tout de suite embarqué dans notre projet», a noté Mme Meilleur.

Gestes concrets

Des gestes simples et concrets seront apportés à la paroisse pour qu'elle soit plus écologique.

«Nous aurons des bacs de recyclage, a affirmé la bénévole. Lorsque viendra le temps d'acheter de nouveaux produits nettoyants pour l'église, nous achèterons des produits biologiques et graduellement nous remplacerons les ampoules pour des lampes écoénergétiques.»

Un nouveau support à vélo sera installé et du compostage sera effectué par les employés du presbytère. «Le compost sera réutilisé pour le jardinage autour de l'église, a-t-elle ajouté. Nous organiserons également des journées de plantation de vivaces avec les paroissiens.»

Les hosties remises lors de la communion seront désormais biologiques, selon Laura Cicciarelli. «Les hosties sont faites par les sœurs Clarisses à Valleyfield et elles utiliseront maintenant de la farine biologique provenant de la Meunerie milanaise.»

Le prêtre consacrera une homélie par mois ou par deux mois à la préservation de l'environnement, selon la pastorale de la Création.

À plus long terme, les deux bénévoles aimeraient créer un service de minibus pour les paroissiens qui désirent se rendre à la messe.

À ce jour, une quinzaine de paroisses sont considérées comme vertes au Québec. L'église verte est un programme du Centre canadien d'œcuménisme.

Aussi, à l'occasion du Jour de la Terre, le 22 avril prochain, les citoyens sont invités à se rassembler sur les parvis des églises, à 14 h, pour faire sonner les cloches en guise de solidarité aux initiatives environnementales.