/regional/montreal

Émeute au centre-ville de Montréal

TVA Nouvelles

Consultez nos mises à jour minute par minute

Voyez notre galerie de photos

Après Gatineau et Québec, c'était au tour de Montréal, vendredi après-midi, d'être le théâtre d'un chaos résultant de nombreux affrontements violents entre policiers et manifestants.

La manifestation organisée par la CLASSE, à l'occasion du passage de Jean Charest au Salon Plan Nord, a rapidement dégénéré et la Sûreté du Québec a dû intervenir.

Près de mille étudiants se sont rendus au Palais des congrès pour perturber l'allocution du M. Charest au Salon Plan Nord. De nombreuses vitrines ont volé en éclats, des voitures de police ont été vandalisées, et plusieurs personnes ont été blessées. Plusieurs projectiles ont été lancés vers les policiers ainsi que des morceaux de pavé. Peu avant 13h, la manifestation a été déclarée illégale.


(Agence QMI)

Artillerie lourde

Les agents du Groupe d'intervention du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont sorti l'artillerie lourde pour repousser les protestataires, faisant usage à plusieurs reprises de bombes assourdissantes et de gaz irritants. Les policiers ont également utilisé du poivre de cayenne dans un stationnement adjacent, sur la rue De la Gauchetière.

Un passant qui aurait été bousculé a été transporté à l'hôpital, possiblement pour une cheville cassée, a indiqué Stéphane Smith, chef aux opérations d'Urgences-santé. Au moins un manifestant incommodé par du poivre de cayenne a reçu les soins des ambulanciers. Un policier a également subi des blessures mineures à la tête, a indiqué M. Smith. Selon le SPVM, deux autres policiers ont subi des blessures.

Une ambulance a aussi été demandée pour une manifestante blessée à la jambe par une balle de caoutchouc.

Un groupe a formé une barricade avec des cônes et des poubelles pour se protéger des policiers, au coin des rues Saint-Antoine et Saint-François-Xavier. Des manifestants ont fracassé des fenêtres du Centre de commerce mondial. La vitrine de la tour de Québecor, sur la rue Saint-Jacques, a aussi volé en éclats.


(Agence QMI)

Plusieurs véhicules de police stationnés sur la rue Saint-Antoine ont été vandalisés. Des camionnettes appartenant à TVA Nouvelles ont subi le même sort.

Des projectiles ont été lancés sur l'autoroute 720, à partir du boulevard Saint-Laurent, a rapporté le SPVM. Heureusement, personne n'a été blessé.

Arrestations et condamnation

Au total, près de 18 arrestations ont été effectuées, a fait savoir le porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière lors d'un point de presse en fin d'après-midi.

«Personne n'a été blessé trop sérieusement», a-t-il souligné, précisant que six personnes ont été blessées, deux citoyens et quatre policiers.

«C'est le SPVM qui a appelé la SQ en renfort en milieu d'après-midi, a ajouté Ian Lafrenière. C'est important que les corps policiers travaillent en partenariat. Le SQ a pu s'occuper du territoire du Palais des congrès pendant que la SPVM a pu s'occuper du milieu urbain.»

Le maire de Montréal, Gerald Tremblay, a condamné de son côté les gestes de violence et de vandalisme qui se sont produits aujourd'hui au centre-ville.

«Dans une société comme la nôtre, le droit de manifester est un droit reconnu par tous, mais ce droit vient aussi avec une responsabilité et une obligation de respecter la loi et les règlements, a-t-il dit. Avec de tels agissements, on ne fait avancer aucune cause», a déclaré le maire.

Salon Plan Nord perturbé

En raison de cette manifestation, Jean Charest a été contraint d'annuler la photo officielle inaugurant les activités du Salon Plan Nord, en avant-midi vendredi. Le reste du salon n'a cependant pas été perturbé.

Ce rassemblement avait été organisé au départ par la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) sous le thème «Non à la gratuité minière! Oui à la gratuité scolaire!».

Un porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière, a toutefois affirmé en entrevue que la CLASSE n'avait rien à voir avec les nombreux méfaits et actes de vandalisme commis en après-midi. Ce serait plutôt l'œuvre de groupes radicaux, a-t-il laissé entendre.

«Inacceptable»

Le porte-parole de la CLASSE Gabriel Nadeau-Dubois a qualifié «d'inacceptables» les actes de violence survenus dans la journée, déplorant notamment que des projectiles aient été lancés en direction d'automobilistes.

«De mettre la vie en danger de citoyens, ce sont des gestes dangereux, inacceptables. [...] C'est devenu dangereux pour tout le monde. On ne peut plus continuer de même. C'est une escalade qui doit cesser», a-t-il affirmé en entrevue.

En début d'après-midi, une seconde manifestation, aussi organisée par la CLASSE, s'était tenue devant l'hôtel Marriott, en marge d'un discours du ministre fédéral de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney. Des fenêtres avaient là aussi été fracassées.

Des campeurs sur le Mont-Royal

Des centaines d'étudiants ont migré vers le parc Jeanne-Mance en fin de journée vendredi, afin d'y installer un campement.

Les manifestants se sont installés aux alentours du Monument à Sir George-Étienne Cartier avec leurs tentes, et ce, sous le regard attentif des policiers.

Les autorités n'ont toutefois pas eu à intervenir.

Selon le service de police de la ville de Montréal, le séjour des campeurs allait être de courte durée puisqu'en début de soirée, plusieurs d'entre eux avaient quitté le parc Jeanne-Mance.

Aucun méfait n'a été rapporté.

MISES À JOUR

15h57 - On semble en être aux dernières manoeuvres policières au centre-ville. Jeu du chat et de la souris dans les ruelles du quartier chinois.

15h46 - Les dernières personnes rassemblées près du Palais des congrès semblent se disperser dans le calme.

15h35 - Des policiers de la SQ en provenance des Laurentides et de la Rive-Sud en direction de Montréal.

15h30 - Le SPVM parle de 12 arrestations; quatre à six blessés, dont trois policiers.

15h29 - Au moins une nouvelle arrestation au Palais des congrès.

15h27 - En entrevue à LCN, le porte-parole de la CLASSE qualifie les événements de «très inquiétants». «L'escalade doit cesser.»

15h24 - Offensive de la police pour dispersion au Palais des congrès.

15h20 - Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, quitte le Palais des congrès sans parler aux médias.

15h16 - Nouveau déploiement policier aux abords du Palais des congrès.

15h13 - La manifestation coin Viger et Saint-Urbain (Palais des congrès) déclarée illégale. Appel à la dispersion.

15h08 - Le SPVM annonce que l'accès à la station de métro Champ-de-Mars (ligne orange) est fermé.

15h05 - Un groupe quitte Saint-Catherine/Berri et semble vouloir retourner au Palais des congrès.

14h58 - Un calme relatif semble être de retour au centre-ville.

14h55 - Nouveau groupe de manifestants tout près du Palais des congrès.

14h51 - Policiers de la SQ maintenant déployés près du Palais des congrès. Hélicoptère de la SQ sur place également.

14h49 - Vandalisme en cours au QG du SPVM.

14h45 - Jean Charest parle d'événements «inacceptables» et dit que «ça ne fera pas avancer le débat».

14h44 - Environ 150 manifestants face au quartier général du SPVM, rue Saint-Urbain.

14h42 - Nouvelles arrestations coin Jeanne-Mance et René-Lévesque.

14h34 - Des manifestants quittent Viger et se dirige Saint-Urbain, vers le Nord.

14h31 - La vitrine de la tour de Quebecor, rue Saint-Jacques, est fracassée par des manifestants.

14h30 - Le Centre de commerce mondial demande intervention du SPVM pour déloger les manifestants.

14h26 - Quelques centaines de manifestants au Centre de commerce mondial.

14h23 - Les propos de Jean Charest au Salon Plan Nord suscitent la controverse sur les réseaux sociaux. («Les gens courent de partout pour entrer au Palais des congrès. Ce sont des chercheurs d'emploi, a-t-il dit à la blague. Ceux qui ont frappé à la porte ce matin, on pourra leur offrir un emploi, dans le Nord autant que possible», a-t-il ajouté sur un ton moqueur, ce qui a déclenché quelques éclats de rire dans la salle.)

14h18 - La Sûreté du Québec vient en renfort aux policiers du SPVM.

14h06 - Deux véhicules et une caméra de TVA Nouvelles ont été endommagés.

14h03 - Selon le SPVM, des projectiles sont lancés sur les véhicules circulant sur l'autoroute Ville-Marie.

14h00 - «Les gens devront répondre de leurs gestes», dit le SPVM à LCN.

13h59 - Un policier éteint un petit incendie allumé dans la rue.

13h58 - Pluie de projectiles sur policiers et véhicules. Manoeuvre de dispersion du SPVM.

13h57 - Le SPVM invite les citoyens à rester chez eux.

13h56 - Selon le SPVM, entre 100 et 200 personnes ont forcé les portes du Palais des congrès.

13h55 - Le SPVM confirme dix arrestations. Trois personnes blessées, dont un policier.

13h52 - Manifestants toujours en déplacement dans les rues près du Palais des congrès.

13h50 - Des agents des postes de quartier du SPVM viennent en aide au groupe d'intervention.

13h45 - Malgré les projectiles lancés, les policiers avancent une fois de plus.

13h39 - Des dizaines de projectiles lancés: pierres, briques, etc.

13h39 - Le SPVM confirme qu'un policier a été blessé à la tête par un projectile.

13h37 - Formation d'une nouvelle barricade sur la chaussée.

13h34 - Bilan provisoire du SPVM: huit arrestations.

13h32 - Multiplication des projectiles lancés vers les policiers. Nouvelles arrestations.

13h31 - Un policier couché au sol. Semble avoir été blessé. Raison inconnue.

13h29 - Nouvelle utilisation de grenades sonores par le SPVM. Manoeuvre de dispersion.

13h25 - Selon les images captées, plusieurs autopatrouilles du SPVM vandalisées par des projectiles.

13h23 - Foule en déplacement; remonte vers le Nord.

13h17 - Le groupe derrière la barricade se déplace.

13h13 - Les manifestants forment une barricade avec des cônes et des éléments du mobilier urbain.

13h12 - Au moins un cocktail Molotov lancé vers les forces policières.

13h11 - Feu allumé dans une poubelle au beau milieu de la chaussée. Offensive du groupe d'intervention du SPVM.

13h09 - On apprend que les activités à l'intérieur du Palais des congrès ont été perturbées.

13h06 - Un groupe de manifestants s'approche du Palais des congrès.

13h04 - Des manifestants s'emparent de pièces du mobilier urbain, comme des poubelles.

13h03 - Plusieurs groupes de manifestants dans le centre-ville de Montréal.

13h00 - Le SPVM charge une fois de plus les manifestants pour les repousser.

12h57 - Un nouveau groupe de manifestants se forme derrière les policiers.

12h55 - Les policiers du SPVM portent maintenant des masques à gaz.

12h53 - Groupe de manifestants près de la Place des arts, en route vers le Palais des congrès.

12h52 - Des manifestants tentent d'empêcher nos journalistes de faire leur travail.

12h51 - Le groupe d'intervention du SPVM s'avance une fois de plus.

12h49 - Nouvelle offensive de la police. Gaz irritant. Bombe sonore. Plusieurs arrestations.

12h48 - Le SPVM demande la présence du groupe d'intervention d'Urgences-Santé.

12h46 - Manifestants confinés dans un stationnement à proximité.

12h44 - Le SPVM utilise au moins une grenade sonore.

12h43 - Des morceaux de pavé lancés en direction des policiers. Gaz irritant utilisé.

12h42 - Nouvelle offensive du groupe d'intervention du SPVM.

12h36 - Plusieurs manifestants affrontent les policiers. Des fenêtres du Palais des congrès ont été fracassées.

12h31 - Intervention musclée de la police. Plusieurs projectiles lancés vers les policiers.

12h29 - Peinture projetée contre les fenêtres du Palais des congrès. Des manifestants frappent dans les fenêtres.

12h25 - Un manifestant ouvre une borne fontaine face au Palais des congrès.

12h22 - Les images captées permettent de constater qu'au moins une personne est arrêtée.

12h19 - Le SPVM demande plusieurs agents en renfort sur place.

12h06 - Le SPVM confirme que des manifestants sont entrés dans le garage du Palais des congrès.

11h50 - Des fenêtres de l'hôtel Marriott auraient été fracassées.