/regional/quebec

Le cimetière de Loretteville vandalisé

TVA Nouvelles

Des vandales ont saccagé le cimetière Saint-Ambroise-de-la Jeune-Lorette, à Québec, la semaine dernière.

Au cours de la nuit de mercredi, ils ont renversé une soixantaine de pierres tombales, dont celle du jeune caporal Jonathan Couturier, tué en Afghanistan, en septembre 2009.

Une vingtaine de monuments ont été cassés et certains d'entre eux sont irrécupérables.

Le curé de la paroisse, Laurent Audet, trouve le geste des vandales malheureux et encore plus pour les personnes dont les proches ont été enterrés depuis peu de temps.

«Je pense que ça rajoute au deuil quand, en plus de vivre la mort de quelqu'un, le lieu dans lequel on a déposé son corps ou ses cendres en espérant qu'il repose en paix, voici que, tout-à-coup, il est vandalisé.»

Dimanche matin, Céline Lizotte s'en allait déposer une fleur sur la tombe de son fils, Jonathan Couturier, lorsqu'elle a constaté que la pierre tombale avait été renversée. «Ça a fait comme un coup de poignard», dit-elle.

«C'est le dernier contact qu'il te reste avec la personne décédée. Pourquoi aller briser ça? C'est le seul endroit où on peut se recueillir et où on peut lui parler intimement. (...) Je trouve que c'est bas, que c'est un gros manque de respect. Ceux qui font ça pensent-ils à ceux qui ont vécu un deuil ? Quand tu arrives là, c'est de la peine que tu ressens. Tu vois le dernier repos de la personne décédée saccagé.»

La police de Québec a ouvert une enquête. Les dommages sont estimés à quelques milliers de dollars.

(Crédit: Photo envoyée par Sheila Candie via Mon Topo)

En soirée, le bureau du ministre des Anciens combattants, Steve Blaney a réagi à cette nouvelle: «Le ministre Blaney est profondément choqué et attristé d'apprendre que la tombe du caporal Jonathan Couturier ait été vandalisée. Ce jeune militaire a fait le sacrifice ultime pour la défense de la paix, de la liberté et de la démocratie et tout acte d'outrage à un soldat décédé est tout à fait inacceptable. Notre gouvernement continuera d'honorer nos hommes et nos femmes tombés au combat, nos anciens combattants et ceux qui continuent à servir le Canada d'aujourd'hui.»