/news/homepage

Le «dépeceur» à bord de son véhicule

Marie Lessard

Consultez la chronologie de cette affaire

Très beau, poli, mais au regard inquiétant. C'est ainsi qu'une conductrice, qui a pris Luka Rocco Magnotta en auto-stop, jeudi dernier, décrit le jeune homme soupçonné d'avoir tué et démembré son ex-amant puis éparpillé ses membres.

La femme était au volant de son véhicule, il y a une semaine, quand elle a vu Magnotta au bord de la route à la hauteur de Saint-Lazare en Montérégie vers l'heure du lunch, selon ce qu'elle a affirmé lors du Vrai négociateur, jeudi.

«J'ai aperçu un très beau jeune homme qui faisait du pouce avec ses pack sacs. On l'a embarqué mon fils et moi, il m'a dit qu'il s'en allait à Ottawa ou Toronto. Qu'il avait des amis là-bas. Je lui ai dit que je pouvais le débarquer à la hauteur de Salaberry-de-Valleyfield», de raconter la conductrice qui a requis l'anonymat.

Magnotta est demeuré peu longtemps son passager, mais assez pour que la femme et son fils le reconnaissent immédiatement en voyant les photos du présumé meurtrier diffusées abondamment dans les médias et sur Internet depuis mercredi après-midi.

Luka Rocco Magnotta a 29 ans, mesure 1,78 m, pèse 61 kg, a les yeux bleus et les cheveux noirs. (Photo Gracieuseté Interpol)

Look d'étudiant et piercings

Elle décrit le suspect de 29 ans, qui jusqu'à récemment habitait dans un loyer de Côte-des-Neiges à Montréal où il aurait commis son crime, comme un jeune homme «très propre» arborant des piercings et des cheveux noirs.

«Il n'a pas beaucoup parlé. Il m'a parlé seulement en anglais. Il était très réservé. C'est moi qui lui posais des questions à propos de son voyage sur le pouce, et ce n'était pas la première fois qu'il s'y rendait [en Ontario].»

La conductrice ajoute qu'elle croyait avoir fait monter un étudiant dans sa voiture. «J'ai voulu lui rendre service. Je suis une femme, je n'embarque pas des hommes sur le pouce. En aucun cas, je ne me suis sentie en danger, mais il avait un regard étrange. Je ne l'ai pas gardé longtemps dans mon véhicule», de conclure la mère de famille.

Luka Rocco Magnotta, de son véritable nom Eric Clinton Newman aussi connu sous son autre pseudonyme Vladimir Romanov, est activement recherché par les corps de police canadiens et américains en plus de faire l’objet d’un mandat international émis par Interpol, jeudi.

Les autorités croient que le suspect pourrait avoir fui le pays pour l’Europe.

Dans la même catégorie