/news/homepage

Deux employés suspendus pour leur carré rouge

TVA Nouvelles

Postes Canada a suspendu deux employés de Montréal, vendredi, puisque ceux-ci portaient le carré rouge en appui au mouvement étudiant.

La direction avait préalablement avisé certains employés de vive voix qu'il n'était pas souhaitable qu'ils affichent leur appui à la cause étudiante. Plusieurs d'entre eux arboraient le carré rouge depuis quelques semaines, mais Postes Canada a décidé de sévir vendredi.

Selon le syndicat, les deux employés qui ont été suspendus ont ignoré cet avis verbal et ont continué d'arborer le symbolique bout de tissu.

L'un d'eux portait également un macaron pour dénoncer la loi spéciale qui a été votée en juin 2011 pour forcer les 48 000 employés de Postes Canada à mettre fin à leur grève.

Suspensions levées

Les suspensions ont finalement été levées samedi matin et les deux employés visés par les sanctions se feront rembourser les heures de travail qui leur ont été enlevées. Toutefois, l'interdiction de porter le carré rouge demeure en vigueur, ce qui ne fait pas l'affaire du syndicat.

«Pour nous, c'est tout simplement une question de liberté d'expression. Il faut comprendre que nous également, on a eu, l'an passé, une loi spéciale nous forçant à retourner au travail, loi qui n'a rien donné puisqu'il n'y a toujours rien de réglé après un an», explique Alain Duguay, président du Syndicat des travailleurs des postes.

M. Duguay demande donc à la direction de revenir sur sa décision et de laisser le libre choix aux employés qui souhaitent prendre position sur certains sujets, tant que cela n'implique pas de symboles haineux ou diffamatoires.

Postes Canada a décliné les demandes d'entrevue, déclarant qu'elle ne commenterait pas les cas particuliers qui touchent les employés.