/news/world

Une victime de Magnotta à Los Angeles?

Éric Thibault

Consultez la chronologie de cette affaire

Les policiers de Los Angeles et de Montréal font équipe pour vérifier si Luka Rocco Magnotta a pu dépecer une autre victime, un Californien de 66 ans , dont la tête, les mains et les pieds ont été découverts ont été découverts à Hollywood, en janvier.

«Nos enquêteurs sont en contact avec les policiers canadiens dans ce dossier, a déclaré l'agent Cleon Joseph, porte-parole du service de police de Los Angeles (LAPD), jeudi. L'enquête suit son cours et c'est tout ce qu'on peut dire pour le moment.»

Le commandant Ian Lafrenière, du SPVM, a aussi confirmé cette piste. Les enquêteurs sont au fait des similarités frappantes entre le meurtre de Hervey Medellin et celui du ressortissant chinois Jun Lin, que le « démembreur» a filmé, le 25 mai, dans son appartement du boulevard Décarie.

Remonter sa trace

«On sait qu'il s'est promené sur la côte ouest américaine, a dit M. Lafrenière. On va sûrement tenter de retracer tous ses déplacements. Il y en a beaucoup.»

Le 17 janvier dernier, la tête de Hervey Medellin, un employé retraité de la Mexicana Airlines, a été retrouvée dans la colline au sommet de laquelle trône l'incontournable panneau « Hollywood », par une femme qui promenait des chiens.

Ce secteur, véritable attraction touristique dans la capitale du cinéma, a été quadrillé par une centaine de policiers durant trois jours. Ils n'ont trouvé que les pieds et les mains du sexagénaire, dont l'ami de cœur avait rapporté sa disparition huit jours plus tôt.

ADN crucial

Les policiers savent que Magnotta - un émule du film Basic Instinct, et qui s'est fait retoucher le visage pour ressembler à l'acteur James Dean - s'est déjà rendu en Californie, où il aurait tourné des films pornographiques.

Ils doivent aussi vérifier la véracité d'une information sur l'une des nombreuses pages Facebook de Magnotta où, un mois après le meurtre de Medellin, le «démembreur» offrait ses services comme masseur à Los Angeles.

Selon le commandant Lafrenière, l'enquête avancera dès que les policiers pourront obtenir des échantillons corporels de Magnotta, afin de les comparer à l'ADN déjà recueilli par les policiers californiens dans leur enquête.

Dans la même catégorie