/regional/montreal/montreal

Un propriétaire pète les plombs en cour

TVA Nouvelles

Un propriétaire a été expulsé d'une salle d'audience de la Régie du logement à Montréal, mercredi, à cause de son comportement agressif.

Claudio Di Giambattista n'apprécie pas du tout avoir été mis à l'amende par la Ville de Montréal pour avoir négligé l'entretien de plusieurs de ses appartements du quartier Parc-Extension, à Montréal.

«Le roi du taudis», comme le surnomment quelques résidants du quartier, se trouvait devant la Régie du logement mercredi, parce que d'anciens locataires le poursuivent et souhaitent être dédommagés.

En salle d'audience, l'homme avait un comportement explosif. Après plusieurs avertissements, le commissaire de la régie du logement n'a eu d'autres choix que de lui indiquer la sortie.

Dans l'un des logements appartenant à Claudio Di Giambattista, il y avait un énorme trou au plafond, au-dessus de la douche. (Crédit photo: Agence QMI)

Claudio Di Giambattista a été escorté par un agent de sécurité. Sa colère a redoublé lorsqu'il a vu l'équipe de TVA Nouvelles.

«Les chiens sales, les misérables. L'autre qui filme... Le bon Dieu va te faire comme le gars [...], il va te tuer!» a-t-il dit au journaliste.

L'agent de sécurité a finalement réussi à calmer l'homme.

Compensation

D'anciens locataires du coloré propriétaire le poursuivent devant la Régie du logement après avoir vécu plusieurs mois dans des appartements frôlant l'insalubrité.

En mai dernier, un immeuble de Parc-Extension lui appartenant avait été complètement évacué, ce qui avait causé bien des problèmes aux locataires.

«Ils veulent obtenir un remboursement du loyer payé et obtenir un montant d'argent pour se faire compenser [...] les inconvénients qu'ils ont eus à la suite de leur évacuation», a expliqué André Trépanier du Comité logements de Parc-Extension.

Mais vu l'attitude de Claudio Di Giambattista en salle d'audience, la cause a dû être reportée à une date ultérieure.

En avril dernier, TVA Nouvelles avait visité quelques appartements de M. Di Giambattista. Trou dans le plafond, tuyaux qui coulent, moisissure sur les murs et portes qui ne se referment pas : les logements étaient à la limite de l'insalubrité.

Sur plusieurs murs de nombreux appartements du propriétaire, il y avait de la moisissure. (Crédit photo: Agence QMI)