/news/homepage

Une pension de 52 000$ par an pour Bev Oda

Daniel Proussalidis

L'ancienne ministre du Développement international, Bev Oda, qui a souvent fait les manchettes pour ses goûts somptueux, touchera une juteuse pension dès le 1er août.

«Oda va commencer à toucher à sa pension parlementaire de 52 183$ par année à compter du 1er août», a tenu à rappeler le directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables Gregory Thomas.

Mme Oda, qui a 67 ans, recueillera près de 700 000$ en prestations d'ici l'âge de 80 ans, alors qu'elle n'aura contribué que pour environ 130 000$.
On se rappelle que Mme Oda a dû rembourser les contribuables pour un jus d'orange à 16$, des dépenses de limousine de 1 000$ par jour et pour son séjour à Londres au chic Hôtel Savoy en 2011.

L'Agence QMI a été le premier média à rapporter que Mme Oda avait facturé aux contribuables un purificateur d'air, pour lui permettre de fumer dans son bureau sans se faire remarquer.

«La chose la plus triste au sujet du départ de Bev Oda d'Ottawa est sa volonté d'utiliser l'argent des contribuables pour cacher son habitude de fumer, de dire M. Thomas. Comme ils avaient l'habitude de dire à Ottawa, là où il y a de la fumée, il y a Bev Oda.»

Bev Oda a annoncé le 3 juillet qu'elle quittait la politique à la fin du mois.

Julian Fantino, qui était le ministre adjoint à la Défense, remplacera Mme Oda à titre de ministre du Développement international.