/news/homepage

À quand des investissements du gouvernement?

TVA Nouvelles

Quelques jours après qu'un septuagénaire atteint d'Alzheimer ait été envoyé seul à l'hôpital par la propriétaire d'une résidence privée, le sous-financement des services destinés aux personnes souffrant de cette maladie inquiète grandement.

La mère de Martine Millette est atteinte d'Alzheimer depuis au moins deux ans. Il est impossible de la laisser seule à la maison. Martine doit donc débourser de 600 à 800 dollars par semaine pour des soins à domicile 24h sur 24h.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

«Notre souhait c'est vraiment de la maintenir à domicile le plus longtemps possible. On croyait que le gouvernement, avec toutes les annonces qu'on voit passer, au niveau du maintien à domicile pour les personnes âgées, on pensait qu'on pourrait avoir une aide à ce niveau-là. Malheureusement, non», explique-t-elle.

Elle est allée visiter des centres d'hébergement publics, mais elle ne peut se résoudre à laisser sa mère y aller.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

«Quand je suis allée, ils étaient tous assis un à côté de l'autre à regarder dehors et personnes ne leur parlait», ajoute Martine.

Elle sait que la condition de sa mère ira en se détériorant et aimerait que les politiciens aient une vision à long terme et abordent les questions qui touchent ces personnes âgées.

«Dans notre système de santé c'est comme si on disait ça ne vaut plus la peine d'investir pour ces gens-là parce que de toute façon ils perdent la carte», déplore-t-elle.

L'Alzheimer touche plus de 120 000 Québécois et cette situation empire avec le vieillissement de la population.