/regional/centreduquebec

Plusieurs résidences scolaires peinent à joindre les deux bouts

TVA Nouvelles

L'avenir de nombreux pensionnats au Québec est incertain. La baisse de clientèle est constante depuis quelques années, ce qui entraîne des pertes financières pour les établissements.

Même la plus importante résidence scolaire au Québec, le Collège François-Delaplace situé à Waterville, reste attentif à cette problématique. «Je suis toujours un peu inquiète pour les résidences scolaires parce que c'est un milieu scolaire intéressant, mais peu connu», explique la directrice de l'établissement, Josée Hamel.

Le Collège pour filles accueillera cette année 160 pensionnaires, mais on ne tient rien pour acquis. À preuve, la semaine dernière, l'école primaire privée Des Arbrisseaux à Compton annonçait sa fermeture, faute d'avoir un nombre d'inscriptions suffisant pour répondre aux exigences des partenaires financiers.

La situation n'est pas unique à la région. «Pour les résidences, ça sonne encore une alarme pour nous rappeler qu'effectivement, nous devons faire quelque chose pour éviter que se service disparaisse au Québec», le président de la Fédération des établissements d'enseignement privés, Jean-Marc St-Jacques.

«Il est certain que nous sommes dans une situation de baisse démographique, c'est la même situation pour toutes les écoles secondaires. Nous devons donc offrir plusieurs choses pour satisfaire les besoins des élèves», ajoute madame Hamel.

On compte sept résidences scolaires en Estrie. Ces établissements doivent bien souvent mettent les bouchées doubles pour attirer un nombre suffisant d'élèves. «Les résidences qui doivent inventer parfois des solutions extraordinaires pour arriver à boucler les budgets», souligne Jean-Marc St-Jacques.

Soucieuses de répondre à un besoin, les résidences scolaires interpellent Québec. «C'est un service de plus en plus essentiel pour les familles, maintient Jean-Marc St-Jacques. Nous aurions besoin d'un soutien de la part de l'État au niveau financier.»

À quelques jours de la rentrée, le réseau ne peut que déplorer les difficultés que traverse l'école Des Arbrisseaux...

Voir le reportage d'Emmanuelle Corriveau