/regional/montreal

Le vin de glace québécois: un produit très recherché

TVA Nouvelles

Le vin de glace québécois est en train de se tailler une place de choix sur le marché international. C'est particulièrement l'Asie qui s'ouvre à ce nouveau produit de plus en plus demandé.

Les vendanges commencent à peine dans les vignobles québécois que déjà l'été ensoleillé et le temps très sec annoncent une cuvée exceptionnelle. Les vendangeurs amateurs qui participent année après année à cet événement voient bien la différence dans la qualité des raisins.

«Vous avez en fin de bouche énormément plus de saveurs», explique l'un de ces vendangeurs amateurs.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

«Les raisins sont très murs, parfois dès qu'on les touche, ils éclatent. Définitivement, les raisins sont prêts», ajoute un autre vendangeur.

Certains s'attendent à des vins comparables à ceux de la France.

L'engouement des Asiatiques, particulièrement des Chinois, à l'égard du vin de glace québécois ne se dément pas. Les vignerons d'ici remportent de plus en plus de prix ce qui intensifie l'intérêt des étrangers à l'égard de ce produit.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Il semble que les Chinois adorent tout simplement le vin de glace pour son caractère sucré. Il se trouve que le Québec produit des cépages qui correspondent à ces attentes. L'avenir de ce marché est donc intéressant. Il faudra cependant que les vignerons adaptent leur production à cette nouvelle demande.

Et le vin de glace québécois, relativement nouveau, se compare très bien à la concurrence.

«Peu de pays font des vins de glace, c'est vraiment une spécificité de quatre ou cinq pays dans le monde. Le Canada en fait partie, mais le Québec tranquillement est arrivé à démontrer qu'on peut faire d'excellents vins de glace. On va essayer de prendre notre place», explique Charles-Henri de Coussergues, président de l'Association des vignerons.