/regional/saguenay

Des lutins envahissent la pédiatrie

Thomas Plourde

Les enfants malades du département de pédiatrie de l'hôpital de Chicoutimi se sont mis à la capture de lutins avec leurs éducatrices et leurs parents.

La présence de ces lutins permet d'égayer leurs journées et de partager la magie de Noël, selon l'éducatrice au département de pédiatrie, Linda Côté.

«On commence par leur raconter l'histoire des lutins, puis on met un piège avec des bonbons et on les laisse partir avec leur lutin après leur départ de l'hôpital.»

«Ça amplifie la magie. Les enfants parlent juste de ça», ajoute-t-elle.

La jeune Ayla, que nous avons visitée avec son lutin, en est la preuve vivante. «Quand j'arrive le matin, j'ai encore mon manteau sur le dos et Ayla est déjà en train de me raconter les mauvais coups que son lutin a fait cette nuit-là», souligne son éducatrice.

Si les éducatrices s'assurent d'avoir l'accord des parents, personne n'a encore refusé d'y participer. «On demande aux parents, surtout parce qu'ils doivent participer aussi pour leur enfant, mais on n'a pas eu de refus. En fait, je dirais que les parents s'amusent autant que les enfants».

Tous les enfants qui fréquentent le département de pédiatrie n'ont toutefois pas pu recevoir leur lutin, puisque le tout demande une certaine préparation.

«Ce n'est pas comme à la maison, on a moins de temps, alors on le fait seulement avec les enfants qui demeurent ici plusieurs jours, parce que le scénario et la capture demandent du temps que les enfants qui visitent seulement n'ont pas», explique l'éducatrice Linda Lavoie.

Les lutins en question ont été fournis par l'entreprise BMR dans le cadre d'un don fait aux enfants du département de pédiatrie.