/news/law

Prochaine comparution en janvier pour René Goudreau

Tony Spears

Un homme souffrant de troubles mentaux qui a été accusé d'avoir tué sa mère handicapée en l'immolant, le 27 novembre dernier à Ottawa, comparaîtra en cour en janvier pour déterminer s'il est apte à subir son procès.

René Goudreau, 30 ans, est accusé du meurtre prémédité de sa mère, Lucie Goudreau, 53 ans. La victime était confinée à un fauteuil roulant.

Il a été soumis à une évaluation psychiatrique de 30 jours lorsqu'il a été arrêté, le jour de la mort de sa mère.

Vendredi, un juge a ordonné que l'accusé reste à l'hôpital jusqu'au 11 janvier, jour de sa prochaine audience en cour.

S'il est apte à subir son procès, les avocats devront déterminer s'il peut être tenu criminellement responsable des actions qui lui sont reprochées.

Lors de sa première comparution devant le tribunal, Goudreau parlait de manière incohérente.

Selon des documents de la Commission ontarienne d'examen, l'accusé a une longue histoire de troubles mentaux.