/regional/montreal/montreal

Des boîtiers protecteurs pour limiter les interruptions

Lydia Labbé-Roy

Les boîtiers protecteurs installés dans certains trains du métro ont permis à la Société de transport de Montréal (STM) de réduire le nombre d'interruptions de service liées à l'utilisation des freins d'urgence

Il y a eu «44% moins d'interruption de service dans les trains équipés de boîtiers que dans ceux qui n'en avaient pas», a indiqué Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM.

L'installation de ces boîtiers était un projet pilote lancé en juin 2012.

«Les trains ont été équipés de ces boîtiers pour forcer une réflexion supplémentaire avant d'utiliser les freins de secours. Cela permet d'assurer une utilisation appropriée et de minimiser les impacts sur les milliers de clients retardés lors d'une utilisation non justifiée», d'après Mme Tremblay.
Devant le succès du projet, la STM a décidé d'aller de l'avant. Jusqu'à maintenant, 72 voitures ont été équipées de ces boîtiers, c'est-à-dire l'équivalent de 8 trains. La STM devrait procéder à l'installation de ces dispositifs dans tous ses trains cette année.

L'implantation des boîtiers dans toutes les voitures devrait coûter 400 000$ à la STM.

Bien que des mesures comme l'ajout des boîtiers aient été entreprises pour améliorer la fiabilité du service de métro, d'autres facteurs externes sont venus contrecarrer les efforts de la STM.

Selon les données de la Société, 204 arrêts de services ont été causés par des événements en dehors de leur contrôle lors des 10 premiers mois de 2012. Il s'agit de 46 arrêts de plus que pour les 12 mois de 2011.

«Il est certain que le conflit étudiant et les travaux de dynamitage des chantiers comme le CHUM ou le CUSM ont créé beaucoup d'arrêts de service, a expliqué Odile Paradis, porte-parole de la STM. Par contre, ces événements étaient totalement hors de notre contrôle.»

Mme Paradis a également ajouté qu'un règlement concernant les objets tombés sur les voies serait également adopté.

«Les objets tombés seront récupérés pendant la nuit, a-t-elle dit. De cette façon, ça n'incommodera pas les milliers d'usagers du métro».