/news/homepage

Les détenus se rebellent

Elizabeth Laplante

Les autorités du Centre de détention de Saint-Jérôme ont dû faire appel à la Sûreté du Québec (SQ) ainsi qu'à la police municipale, samedi soir, afin de maîtriser certains détenus de l'établissement.

Vers 20h45, le centre de détention a contacté les services d'urgence, car «c'était désorganisé à l'intérieur», a indiqué le lieutenant Serge Boivin de la police de Saint-Jérôme.

«Ils ont fait du grabuge et se sont retrouvés à l'extérieur, mais toujours dans le périmètre», a-t-il précisé.

«Une dizaine de détenus auraient allumé un feu de joie à l'extérieur», a pour sa part indiqué la porte-parole de la SQ, Christine Coulombe.

Le groupe tactique de la prison était chargé de «freiner la rébellion», toujours selon le lieutenant Boivin. La SQ et la police municipale assuraient la sécurité à l'extérieur du périmètre de la prison.

«C'est une situation d'urgence», a conclu le lieutenant.

L'événement a pris fin vers 23h. «Tout est maintenant sécuritaire», a indiqué un porte-parole de la prison joint par l'Agence QMI peu avant minuit.