/news/homepage

Le coroner conclut à un homicide

Luke Brocki

Plus de cinq ans après la mort de Robert Dziekanski à l'aéroport international de Vancouver, le coroner a conclu à un homicide.

Selon le rapport publié lundi, M. Dziekanski, âgé de 40 ans, est mort d'une crise cardiaque peu après que quatre agents de la GRC lui eurent asséné cinq décharges de pistolet électrique.

L'immigrant polonais était débarqué à Vancouver le 13 octobre 2007. Incapable de parler anglais et sans traducteur polonais disponible, M. Dziekanski avait attendu pendant 10 heures l'approbation par les douanes de sa demande d'immigration.


(Crédit photo: archives, Agence QMI)

Lorsqu'il avait enfin été relâché dans le une salle d'attente de l'aéroport, il était devenu agité et confus.

Bien que des témoins eurent assuré ne pas s'être sentis menacés, l'aéroport avait alors tout de même contacté la GRC.

Aucune accusation n'a été portée dans cette affaire et le rapport du coroner n'implique pas de faute ou de blâme.

La mort de M. Dziekanski a longuement été étudiée par une commission d'enquête publique. Ses recommandations ont mené à une baisse significative de l'usage du pistolet électrique par les policiers depuis 2008, de même qu'à la création d'un bureau d'enquête indépendant sur les morts et blessures graves causées par les policiers.

Les agents de la GRC impliqués dans la mort de Robert Dziekanski font face à des accusations de parjure en lien avec leur témoignage lors de la commission d'enquête.