/finance/homepage

Metro: la vente d'actions de Couche-Tard gonfle les profits

TVA Nouvelles

Courtoisie

 

La vente de 10 millions d'actions d'Alimentation Couche-Tard (ATD.B) a contribué à gonfler les profits de l'épicier Metro (MRU) au deuxième trimestre.

Metro a vendu en janvvier dernier à trois institutions financières près de la moitié de son placement dans Alimentation Couche-Tard pour un montant de 479M$.  Le gain net après impôts s’est élevé à 266,4M$.

L'opération a permis de monétiser environ 48,2% de la participation globale de Metro dans Couche-Tard. Metro détient toujours plus de 10,7 millions d'actions à vote multiple catégorie A dans le géant du dépanneur.

Les profits de Metro pour le trimestre terminé à la mi-mars se sont élevés à 366,8M$ ou 3,77$ par action, comparativement à 96,1M$ ou 0,94$ par action une année plus tôt.

En excluant le gain non récurrent lié à la vente des titres de Couche-Tard, le bénéfice net des activités poursuivies ajusté a été de 100,5M$ ou 1,02$ par action, ce qui se compare à 96,3M$ ou 0,94$ par action l’an dernier.

Le chiffre d’affaires a reculé de 2,6% pour se situer à 2,51G$. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an sont demeurées stables.

M. La Flèche explique le recul par le décalage des ventes de la semaine de Noël par rapport à l’année précédente. Quelques magasins non rentables ont aussi été fermés en Ontario.

«L'environnement concurrentiel demeurera difficile au cours des prochains trimestres, et nous continuerons de miser sur nos stratégies axées sur les consommateurs et supportées par un bon contrôle des coûts pour nous permettre de poursuivre notre croissance », a-t-il ajouté.

Le conseil d’administration a augmenté le dividende trimestriel de 16,3%, qui passe ainsi à 0,25$ par action. Sur une base annualisée, le dividende représente environ 20% du bénéfice net excluant les éléments non récurrents en 2012.

La compagnie a aussi indiqué son intention de racheter, au plus tard le 9 septembre prochain, jusqu’à un million d’actions en circulation dans le but de les annuler. Ce rachat aura lieu dans le cadre d’ententes privées sans lien de dépendance. Le prix qui sera payé sera inférieur au cours du marché à la Bourse de Toronto au moment du rachat.