/news/homepage

L'auteur des vidéos sera accusé

Claudia Néron

Un Montréalais qui a décidé de se faire justice lui-même, de filmer son exploit et d'en faire la promotion sur sa page Facebook a été arrêté jeudi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). L'homme de 26 ans devra répondre à des accusations d'intimidation, de menace et de voies de fait. Il a été libéré sous promesse de comparaître.

Hier midi, ce résidant de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, un dénommé Marvin Lapointe, a publié sur sa page Facebook deux vidéos dans lesquelles on le voit s'en prendre à un homme âgé, visiblement en état d'ébriété. Sa victime a également été rencontrée par les enquêteurs.

(capture d'écran, Facebook)

À l'origine de l'altercation: l'homme faisait ses besoins dans le parc Rougemont, qui est situé sur la rue Bossuet, dans Mercier. Le vidéaste lui demande de ramasser le tout et de quitter les lieux.

L'homme âgé et lui demande d'arrêter de crier après lui ce que à quoi il répond:«Dis-moi pas quoi faire, je vais te crier après si je veux, je vais te taper dessus si je veux.»

Ensuite, alors que l'homme marche vers la sortie du parc, l'agresseur le pousse et le maintient au sol en l'injuriant. Dans une deuxième vidéo publiée, on peut entendre ceci: «tu n'as pas compris la première fois? Sors du parc. Ce sont mes taxes qui ont payé ce parc-là. Si tu sors pas, je te prends à la gorge.»

(capture d'écran, Facebook)

Ces vidéos ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux et soulevé la colère des internautes. Des dizaines de personnes choquées nous ont contactées via Mon Topo.

«Ce Marvin aurait du alerter les autorités et non poser ses gestes. J'espère que vous pourrez agir. Même si le vieil homme faisait un geste qui n'est pas permis, ce n'est pas une raison pour le rabaisser, il a simplement besoin d'aide!», nous écrit Myriam St-Jean.

(capture d'écran, Facebook)

Dans le quartier toutefois, certains résidants affirment que l'homme agressé n'est pas un itinérant, mais plutôt un voisin qui investit le parc tous les jours pour y consommer de l'alcool.

Voici ce que nous a rapporté une dame qui demeure non loin du parc et qui préfère garder l'anonymat: «les gens jugent sans connaître toute l'histoire. Ce gars-là baisse ses pantalons en plein parc devant nos enfants alors que son logement se trouve juste à côté. Ça fait longtemps que ça dure et on ne sait plus quoi faire. On a l'impression que la police ne fait rien pour nous aider.»

Le SPVM enquête

Le SPVM a vu passer cette vidéo sur les réseaux sociaux hier en après-midi. L'information a été transmise au poste de quartier concerné, soit le 48.

Le SPVM a confirmé que la victime était connue par les patrouilleurs du quartier, et qu'elle se trouvait souvent dans le parc où l'agression s'est produite. Pour ce qui est de celui qui a publié les vidéos, il a finalement fermé sa page Facebook ce matin.