/regional/estduquebec/gaspesie

L'héritage d'Étienne Beauclair avant de mourir

Olivier Thérriault

Condamné à perdre son combat contre un cancer du cerveau, Étienne Beauclair laissera un héritage aux autres adolescents qui, comme lui, vivent avec une déficience visuelle.

Se préparant à la mort, le jeune homme de 19 ans originaire de Rimouski affronte cette épreuve avec courage en lançant «Bataille navale», une version adaptée du populaire jeu «Battleship» destinée aux personnes non-voyantes.

Passionné par ce type de divertissement, Étienne a élaboré des prototypes permettant de reconfigurer les surfaces de jeu d'une dimension plus grande que celles utilisées dans la version originale.

Chaque planche comporte une grille navale, un océan où sont placés les bateaux du joueur et un champ radar, où des billes aimantées servent de repères pour les embarcations coulées de l'adversaire. L'utilisation des aimants ainsi que l'ajout d'autocollants en braille permet de marquer les sections A à J et 1 à 10. Le joueur suit également les instructions grâce à l'écriture braille et en gros caractère.

Reconnu au Canada

Soutenu par son enseignant de science à l'École Paul-Hubert, Daniel Carré, Étienne a présenté son invention au concours Expo-sciences. Après avoir remporté les finales régionales et provinciales, le jeu s'est mérité, en 2011, la médaille d'argent dans la catégorie conception, à la compétition pancanadienne à Toronto.

La Fondation de l'Institut Nazareth et Louis-Braille distribuera maintenant «Bataille navale» par l'intermédiaire de sa boutique située à son siège social.