/news/law

«Répondez aux besoins sur le terrain!»

TVA Nouvelles

Une semaine après la chute mortelle d'une femme de 83 ans du 3e étage d'un CHSLD de Varennes, la fille d'une autre résidente qui y a également perdu la vie en avait long à dire sur le manque flagrant de personnel dans cet établissement.

C'est un véritable cri d'alarme que lance Janine Ross. «Arrêtez d'être en comité continuellement dans vos maudits CHSLD, pis répondez aux besoins sur le terrain!» exige celle dont la mère est morte dans d'atroces souffrances, après avoir chuté au CHSLD De Lajemmerais, de Varennes.

Janine Ross (TVA Nouvelles)

Cécile Hanfield-Phaneuf, 84 ans, souffrait d'Alzheimer et demeurait depuis un an dans ce centre. En janvier 2012, elle a été transportée aux urgences de l'Hôpital Pierre-Boucher après avoir fait une chute dans sa chambre. Elle s'est fracturé une hanche.

«Ça faisait 36 heures qu'elle était à l'urgence, et l'orthopédiste qui l'a opérée, 44 heures plus tard, a dit que c'était inhumain», dépeint Janine Ross.

Un mois plus tard, en février 2012, sa mère est morte des complications reliées à cette chute. Elle a porté plainte contre l'hôpital.

Cécile Hanfield-Phaneuf est morte dans d'atroces souffrances après avoir chuté dans un CHSLD. (TVA Nouvelles)

Janine Ross a filmé sa mère alors qu'elle était en grandes souffrances à l'hôpital. «Si j'ai filmé tout ça, ce n'est pas par voyeurisme, je m'étais dit 'je vais leur remettre en pleine face quelles sont les conséquences de leurs gestes'», explique-t-elle à TVA Nouvelles.

Mme Phaneuf avait des problèmes d'équilibre et de grande faiblesse. Elle risquait constamment de chuter. La famille qui était presque toujours avec elle au CHSLD avait pourtant demandé au personnel d'assurer sa sécurité en utilisant différentes formes de contentions, ce qu'ils ont refusé de faire.

«Entre le 11 janvier et le 15 janvier 2012, le soir de l'accident, elle avait chuté cinq fois» déplore Mme Ross.

Réduire les contentions

Au CSSS Pierre-Boucher on dit appliquer la consigne du ministère de la Santé, qui est de réduire la contention et d'utiliser le plus souvent d'autres moyens comme des tapis spéciaux pour détecter les déplacements.

Janine Ross a aussi porté plainte contre le CHSLD. Un commissaire répond qu'il y a eu un manque de communication. On devrait parler de manque de personnel dit plutôt, Mme Ross.

Un soir, quelques mois avant sa mort, sa mère a été malade dans l'unité de 42 résidants. «Ma mère était à la toilette, il y avait un dégât et il n'y avait personne au 3e étage du CHSLD de Lajemmerais, personne!»

Elle n'est pas étonnée qu'une autre dame ait fait une chute du 3e étage en fin de semaine passée et croit que le CHSLD devrait être blâmé. Elle menace de les poursuivre et ne décolère pas.

«C'est du monde sur les étages qu'il faut, des préposés... c'est hallucinant, je n'en reviens pas!»

-D'après un reportage d'Harold Gagné

Dans la même catégorie