/regional/montreal

La tour Altitude attend ses premiers occupants

TVA Nouvelles

Une des plus hautes tours à logements du centre-ville de Montréal doit accueillir sous peu ses tous premiers habitants.

La tour Altitude, située sur la rue Université, compte 34 étages de haut et offre une vue imprenable sur la ville et le fleuve aux futurs propriétaires.

Presque la totalité des 190 unités a trouvé preneur, dont un tiers acheté par des clients étrangers.

«Les étrangers adorent Montréal de par sa vocation : deux langues. Mais les gens apprécient aussi l'aspect financier. Et Montréal est une ville très sécuritaire», explique l'entrepreneur Bertrand Leboeuf.

Les différentes unités se vendent dans une fourchette de prix allant de 500 000 dollars à 4,5 millions de dollars pour les penthouses.

Les promoteurs ont mis leur produit sur le marché alors qu'il était encore un marché de vendeur.

Depuis, il s'est transformé en marché d'acheteur, rendant la tâche encore plus grande pour les compétiteurs.

«On avait une bonne idée du marché, on avait une idée de la demande, on a fait nos études, et ça s'est avéré, en fin de compte, une réussite», précise M. Leboeuf.

L'édifice est dans sa phase finale d'aménagement. Les premiers occupants doivent arriver dès le mois de juillet prochain. Les dernières unités seront livrées à l'automne.

Mais ce record en hauteur d'un édifice résidentiel risque de tomber très bientôt, puisque d'autres suivront d'ici quelques années, notamment avec la tour du Canadien, qui fera une cinquantaine d'étages de hauteur.

D'ailleurs, dans ce seul secteur du centre Bell, six tours sont en chantier. Elles cumuleront bien au-delà de 30 étages.

La tour du Canadien en aura 50, de même que celle de l'Avenue. L'Icône dépassera les 40 étages, tandis que les tours jumelles Roccabella atteindront près de 40 étages.

En tout, ce sont 17 tours résidentielles de plus de 25 étages qui sont soit en construction, soit en proposition d'achat à Montréal.