/news/homepage

Un travailleur de piste perd la vie

Jean-Marc Gilbert

Un travailleur de piste a péri, aujourd'hui, sur le site du Grand Prix de Formule 1 du Canada, à Montréal, lorsqu'il a été écrasé par un véhicule de remorquage qui déplaçait une voiture de course.

Le décès de l'homme de 38 ans a été constaté quelques minutes après 18h, à l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal.

(Gracieuseté Yoan Leviel)

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a confirmé la nouvelle en début de soirée, par voie de communiqué.

La grue transportait une monoplace de l'écurie Sauber, peu après la fin de la compétition. Le pilote avait été contraint à l'abandon quelques tours avant la fin de la course.

La victime, qui tentait de stabiliser la voiture, a échappé son émetteur-récepteur portatif et a trébuché en tentant de le récupérer. Le conducteur du véhicule de remorquage n'est pas parvenu à l'éviter.

(Gino Plevano, Mon Topo)

«Le travailleur a été transporté à l'hôpital de piste où son état a été stabilisé avant d'être héliporté vers l'Hôpital du Sacré-Coeur, où il a été confié à l'équipe de traumatologie du Dr Ronald Denis, co-médecin-chef du Grand Prix de Formule 1 du Canada», peut-on lire dans le communiqué de la FIA. Il a malheureusement succombé à ses blessures.

L'identité du signaleur n'a pas été dévoilée.

«C'est déplorable. Ça vient ternir la fin de semaine qui vient de se compléter. Je suis dévasté et sans mot», a brièvement commenté le président du Grand Prix de Formule 1 du Canada, François Dumontier, lorsqu'il a appris la triste nouvelle.

Il s'agissait d'un travailleur de piste expérimenté. Il avait travaillé au Grand Prix du Canada au cours des dix dernières années.

Puisque l'accident est survenu dans le cadre de l'événement, le dossier pourrait être traité comme un accident de travail et l'enquête pourrait être menée par la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). Cette dernière n'avait pas rappelé l'Agence QMI en milieu de soirée.

Toute l'organisation du Grand Prix de même que le personnel de l'Hôpital du Sacré-Coeur a transmis leurs condoléances à la famille de la victime.

avec la collaboration de Mathieu Boulay