/news/homepage

Thomas Mulcair a forcé les contrôles de sécurité

TVA Nouvelles

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a forcé un contrôle de sécurité de la GRC au Parlement, aujourd'hui, alors même que le policier lui a demandé de s'arrêter à plusieurs reprises.

La police a expliqué que Thomas Mulcair a pour habitude de simplement traverser les contrôles, où le personnel de sécurité le reconnaît et le laisse passer.

Jeudi toutefois, un nouveau gardien de sécurité se trouvait sur place et celui-ci n'a pas reconnu le chef de l'opposition officielle.

Voyant que Thomas Mulcair refusait de s'arrêter, le policier s'est lancé à la poursuite de sa voiture. Lorsque le député a arrêté son véhicule, il lui a dit : «Ne savez-vous pas qui je suis?»

Mulcair aurait aussi menacé le policier de lui faire perdre son emploi.

Le bureau de Thomas Mulcair a publié un communiqué dans lequel on qualifiait l'événement de malentendu.

«Lorsqu'il a compris qu'il y avait un malentendu, Thomas Mulcair a eu une discussion très respectueuse avec l'officier de sécurité. Il s'est excusé, et il n'y a eu aucune menace ou avertissement d'aucune sorte», lit-on dans le communiqué.