/finance/finance

462 millions de canettes consignées non retournées

Agnès Chapsal

Chaque année, plus de 462 millions de canettes consignées ne sont pas retournées au Québec, ce qui représente une valeur de près de 28 millions de dollars, selon l'association l'association à but non lucratif Consignéco.

Cette dernière incite les Québécois à rapporter ces contenants recyclables au lendemain de la Saint-Jean, pendant la période des déménagements et des festivals.

«L'année dernière, une équipe de soccer a rapporté pour 40 000 dollars en contenants recyclés avant 12 h le jour de la Saint-Jean, a raconté Pascale Demers, porte-parole de Consignéco. S'ils ne sont pas rapportés, les contenants consignés sont perdus, or ils ont une valeur.»

Mme Demers a aussi rappelé que les canettes allaient directement au recyclage, 100% de la matière est recyclée et il n'y a pas de déchets. Toutes les canettes sont réutilisées.

«Personne ne jette sa monnaie à la poubelle, pourquoi le fait-on avec des contenants? Vos contenants ont de la valeur : rapportez-les! Ou mieux encore, donnez-les à des organismes qui les transformeront en autant de gestes qui font du bien», a déclaré Mme Demers.

Selon la porte-parole, les canettes se trouvent souvent dans des centres d'achat, des hôtels et des entreprises.

«Nous souhaitons faire de la sensibilisation», a-t-elle ajouté. C'est dans cette perspective que l'association incite les Montréalais à organiser des collectes dans leur quartier ou sur leur lieu de travail. Ces collectes peuvent servir ensuite à financer différents projets. Aux États-Unis par exemple, 95 maisons ont été construites en dix ans.

Au Québec, 1,2 milliard de contenants à remplissage unique (CRU) doivent être récupérés chaque année. La consigne permet de récupérer 325 000 tonnes de matière annuellement.

Selon un sondage de Léger Marketing, réalisé en 2011, près de neuf Québécois sur dix disent rapporter leurs contenants consignés.