/finance/finance

L'usine desservira toute l'Amérique du Nord

TVA Nouvelles

L'usine que la multinationale française Alstom a construite à Sorel-Tracy pour le contrat des voitures de métro de Montréal, et inauguré vendredi desservira toute l'Amérique du Nord.

L'usine construite au coût d'environ 5 millions $ fabriquera plus de 900 bogies dans le cadre du contrat de 1,2 milliard $ du métro de Montréal accordé au consortium Bombardier-Alstom. Le bogie est l'assemblage qui supporte les voitures de métro et comporte les éléments de propulsion, de freinage et de suspension.

Les moteurs qui seront intégrés aux bogies des 468 nouvelles voitures de métro seront fournis par l'usine d'Alstom située à Hornell, dans l'État de New York.

Alstom fournira aussi d'autres systèmes, en provenance de différents sites de production, dont celui de Montréal.

Les bogies assemblés à Sorel-Tracy seront acheminés à l'usine de Bombardier à La Pocatière où ils seront fixés aux voitures.

L'entreprise estime à 300 le nombre de ses employés du Québec qui participeront à la fabrication des bogies au cours des huit ans que durera le contrat, alors qu'à Sorel-Tracy même, on parle d'environ 60 emplois directs.

«Nous avons actuellement 25 employés qui travaillent au démarrage de la production. Dès 2014, ils seront 50 travailleurs pour livrer les bogies en 2018. Il y aura probablement d'autres possibilités puisque le transport en commun se développe partout au Canada», explique le directeur général d'Alstom en Amérique du Nord Claude Lambert.

En effet, Alstom suit actuellement le dossier du remplacement des voitures de la série MR-73, un contrat de 423 voitures supplémentaires.

Les installations de Sorel-Tracy pourraient également jouer un rôle dans la construction des nouveaux tramways de la Ville d'Ottawa dont l'entreprise vient de décrocher le contrat.

Avec la collaboration de Julie Lambert